Gros bug à la bourse de Tokyo

Sécurité

Et ce sont toutes les cotations qui sont bloquées

Encore une panne informatique massive. Mais pour une fois, c’est le Japon qui est concerné. Un fait rarissime. La bourse de Tokyo, la plus importante d’Asie, a été totalement paralysée ce mardi par un grave bug informatique qui a perduré quasiment toute la journée, a annoncé son opérateur Tokyo Stock Exchange Inc.

Il s’agit de la pire perturbation qu’ait jamais connue la place boursière asiatique. Ce cafouillage, le plus important depuis août 1997, a empêché l’ouverture. Les cotations n’ont repris qu’en milieu d’après-midi, la séance n’aura duré que 90 minutes. L’origine de la panne est pour l’instant inconnue. Mais selon certains observateurs, elle a été provoquée par un trop plein de transactions dont le volume ne cesse de progresser. Car pour éviter d’être débordée par le gonflement des volumes d’échanges, la Bourse de Tokyo a renforcé de 21% en octobre sa capacité maximale de traitement d’ordres à 7,5 millions. Mais cette amélioration est apparemment à l’origine du problème de mardi. La suspension des échanges a affecté les transactions sur plus de 2.300 titres et obligations convertibles sur le deuxième marché mondial qui pèse quelque 4.000 milliards de dollars et dont le volume moyen de transactions a atteint 13,2 milliards de dollars chaque jour. La panne a affecté également les Bourses de Fukuoka (sud) et de Sapporo (Nord), qui dépendent du même système informatique. En 1997, un problème de système avait interrompu la majorité des transactions pendant la moitié de la séance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur