Grosses erreurs de facturation avec le 118 218

Régulations

Les abonnés France Télécom qui ont utilisé ce nouveau service de renseignements ont été surtaxés depuis le 2 novembre. Le 118 218 tient à éviter le scandale et remboursera intégralement les personnes lésées

Ça commence mal. Deux semaines après le lancement officiel des nouveaux services de renseignements téléphoniques en 118 XYZ, les premiers gros ‘bugs’ se font jour.

Première victime, le 118 218, filiale du britannique The Number. Le fournisseur s’est rendu compte “d’erreurs de facturation”, pour les abonnés fixes de France Télécom qui ont utilisé son service depuis le 2 novembre dernier. Traduction, ces derniers ont été surfacturés. Déjà que ces services sont loin d’être donnés et transparents au niveau des tarifs… Dans un communiqué diffusé ce samedi, le 118 218 reconnaît ses problèmes et l’explique par “un problème de transmission informatique chez un prestataire”. Et il n’hésite pas à ajouter: “Le dysfonctionnement a été identifié et les actions correctrices ont été engagées avec Cegetel, le prestataire concerné”. “Nous allons régler ce problème dans les tout prochains jours, voire quelques heures. Nous nous attelons à la tâche”, a précisé à l’AFP Bruno Massiet du Biest, directeur général du 118 218. Pour éviter tout scandale, et tenter d’éviter une catastrophe en terme d’image, le fournisseur a décidé immédiatement “de rendre gratuits tous les appels passés depuis le 2 novembre vers le « 118 218 » par les abonnés de France Télécom depuis leur ligne fixe. « 118 218 Le Numéro » remboursera tous les clients concernés de la totalité du prix de ces appels”. L’entreprise étudie “avec Cegetel, et bien entendu France Telecom pour ce qui concerne ses abonnés, les modalités de ce remboursement, qui seront communiquées dans les tout prochains jours”. Une réaction louable. Mais le mal est fait. Non seulement les consommateurs risquent d’être largement refroidis par cette affaire, mais en plus, c’est l’image de tous ces nouveaux acteurs qui risque d’être écornée. D’autant plus que les associations de consommateurs voient d’un mauvais oeil ces nouveaux services. L’UFC Que Choisir estime ainsi qu’avec “l’arrivée des 118XYZ, l’ARCEP a tout organisé pour jeter les consommateurs dans les filets de 27 sociétés (“annuairistes” et opérateurs de téléphonie) qui, sous couvert de fournir le service universel de base, sont surtout impatientes de pouvoir les diriger vers des services additionnels lourdement surtaxés “. Pour l’UFC, “la multiplication des numéros (57 attribués à ce jour) pour accéder à un même service de base est source de complication et d’opacité pour le consommateur”. Autant d’éléments qui poussent l’UFC à appeller au boycott de ces nouveaux services en demandant aux “consommateurs de continuer, jusqu’à sa disparition en avril, à n’utiliser que le 12”. Clients concernés: faites-vous connaître

Dès lundi 21 novembre, le 118 218 mettra en place un numéro libre appel, le 0 805 70 65 80. Il sera à la disposition de tous les clients concernés (appels gratuits depuis une ligne fixe). Une adresse de messagerie – serviceclient@118218.fr ? est aussi à leur disposition dès à présent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur