GTC 2010 : NVIDIA parie sur son Tegra, mais sans CUDA

Cloud

NVIDIA accélère le développement de ses processeurs ARM Tegra. Malheureusement, le support de CUDA ne semble pas encore être à l’ordre du jour.

Les puces ARM, NVIDIA y croit dur comme fer. Certes, la compagnie a encore du mal à trouver des clients de poids pour ses Tegra, mais la popularité sans égale des composants ARM devrait lui permettre de tirer rapidement son épingle du jeu.

Nous l’avons annoncé précédemment, les puces mobiles Tegra 3 et Tegra 4 sont d’ores et déjà en cours de mise au point. Depuis lors, diverses rumeurs ont commencé à circuler sur le net. Le Tegra 3 serait ainsi pourvu de quatre cœurs ARM Cortex-A9 et d’un GPU compatible avec CUDA.

La première partie de ces caractéristiques est effectivement probable, NVIDIA tenant à proposer des puces ARM de très haut de gamme. Malheureusement, si la présence de CUDA est un plus pour effectuer des traitements lourds, par exemple de la reconnaissance de voix, Jen-Hsun Huang, président, CEO et cofondateur de NVIDIA, a été très clair : cette technologie ne sera pas disponible au sein des Tegra 3. Au mieux, elle sera intégrée à la génération suivante de cette offre.

Petit point amusant, Jen-Hsun Huang a tenté de convaincre les personnes présentes à la GTC 2010 de la prépondérance qu’auront prochainement les terminaux mobiles au sein de l’informatique personnelle. Et d’expliquer qu’il n’a pas allumé son ordinateur portable de la semaine, l’essentiel de son activité passant aujourd’hui par son BlackBerry. Mais n’est-ce pas le cas d’une majorité d’entre nous ? À trop vouloir caresser les tenants du monde PC dans le sens du poil, le patron de NVIDIA semble confondre le futur… avec le présent de nombre de professionnels itinérants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur