Guerre de brevets en vue entre Google, Microsoft et Nokia

Régulations
Google accuse Microsoft et Nokia de connivence

Google a porté plainte contre Microsoft et Nokia accusant les deux sociétés de connivence pour gonfler artificiellement le prix des smartphones.

C’est de nouveau la guerre entre Google et Microsoft. Jeudi 31 mai dernier, la firme de Mountain View déposait plainte auprès de la Commission européenne ainsi que du ministère américain de la Justice (DoJ) et de la FTC (Federal Trade Commission, la Commission du commerce intérieur) contre Microsoft et Nokia.

Objet de la plainte ? Une entente entre les deux partenaires pour augmenter artificiellement le prix des smartphones Android. « Nokia et Microsoft s’entendent pour augmenter les coûts des appareils mobiles aux consommateurs finaux, par la création de brevets contre-productifs (patent trolls) qui contournent les promesses que les deux sociétés avaient faites, justifie l’éditeur d’Android. Ils devraient être tenus responsables, et nous espérons que notre plainte pousse les autres à se pencher sur ces pratiques. »

Accusations

Google fait notamment référence aux poursuites que n’hésite pas à engager Microsoft contre les constructeurs de terminaux Android qui ne s’acquitteraient pas de droits de licences sur certaines technologies revendiquées par l’éditeur des Windows Phone. Récemment, Microsoft a obtenu gain de cause auprès de l’ITC (International Trade Commission) contre Motorola, un constructeur désormais détenu par Google.

Le cœur du litige viendrait peut-être de Mosaid, une société canadienne qui avait racheté 2000 brevets à Nokia en septembre 2011 et s’était engagée à partager les revenus avec le constructeur finlandais. Mosaid est un spécialiste de l’exploitation commerciale des brevets et a déjà poursuivi nombre d’acteurs du secteur high tech dont Dell, HTC, Sony Ericsson, RIM (Research in Motion), Huawei, Asus, Lexmark, Canon, Intel…

Réactions

Nokia et Microsoft n’ont pas manqué de réagir. Le lendemain, Nokia déclarait à Reuters : « Bien que nous n’avons pas encore vu la plainte, la suggestion de Google que Nokia et Microsoft sont de connivence sur les droits de propriété intellectuelle est fausse. Les deux sociétés disposent de leurs propres stratégies et portefeuilles de droits de propriété intellectuelle et fonctionnent de manière indépendante. »

Pour Microsoft, la démarche de Google est un geste désespéré. « Google se plaint au sujet des brevets alors qu’il ne répond pas aux préoccupations croissantes des régulateurs, des élus et des juges à propos des principaux brevets standards, et il se plaint de concurrence dans l’industrie du smartphone alors qu’il contrôle plus de 95 % de la recherche et la publicité mobiles. » Des arguments qui ne répondent néanmoins pas directement aux accusations portées par Google.

Crédit photo © Olly – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur