Guerre des brevets: Samsung et Apple poursuivent leur partie de ping pong

CloudSmartphonesTablettes

Samsung réplique à la plainte déposée par Apple en début de semaine par une autre plainte. Le coréen veut faire interdire l’importation des iPod, iPad et iPhone aux Etats-Unis.

Samsung Electronics n’a pas l’intention de se laisser faire par Apple. Les deux géants sont engagés dans un conflit juridique sans merci depuis le mois d’avril et aucun des deux n’est décidé à lâcher prise pour l’instant. La hache de guerre enterrée entre Apple et Nokia sur une affaire (similaire?) de brevets n’aura donc pas influencé les relations de Cupertino avec le constructeur asiatique.

La firme coréenne a ainsi indiqué avoir déposé une nouvelle plainte contre Cupertino auprès de la Commission du commerce international (ITC) des Etats-Unis. Samsung exige ni plus ni moins l’interdiction d’importer iPod, iPad et iPhone sur le territoire américain. En cause, la violation de cinq brevets liées aux technologies sans fil, rapporte l’AFP.

Une nouvelle action en justice qui fait suite à la plainte déposée par Apple en début de semaine contre Samsung en Corée du Sud. Depuis trois mois, les deux entreprises ne cessent de s’en remettre à la justice en s’accusant mutuellement de plagiat.

Si Apple n’aura pas de mal à trouver un nouveau fournisseur de composants dans l’éventualité où cette guerre dégénèrerait, Samsung pourrait perdre gros. En effet selon Reuters, la firme de Cupertino est le deuxième plus grand client du sud-coréen après Sony et lui rapporte ainsi 5,7 milliards de dollars par an. Néanmoins cette somme ne représente “que” 4% de son chiffre d’affaires annuel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur