Guide Greenpeace : Lenovo, HP, Dell et Sony à l'amende

Cloud

Pas de gros bouleversements dans le classement du 12e rapport de Greenpeace sur la stratégie de lutte contre les déchets toxiques des principaux constructeurs high-tech. Sony chute cependant de 5 places. HP, Dell et Lenovo ne tiennent pas leurs promesses.

Nokia, Samsung et Sony Ericsson constituent le trio de tête des entreprises high tech les moins polluantes en matière de déchets électroniques, selon le 12e rapport sur une électronique plus verte de Greenpeace. En juillet, les trois entreprises sont respectivement notées 7,45, 7,1 et 6,5 (sur 10). Si Nokia et Samsung conservent leur places par rapport au précédent rapport de mars 2009, Sony Ericsson gagne deux positions grâce à des améliorations de la gestion de ses produits selon l’organisation écologique.

On ne peut pas en dire autant de Lenovo qui passe de la 14e à la 16 place (sur 18 acteurs étudiés) pour manque d’effort sur son engagement à éliminer les PVC et retardateurs de flammes, matières très toxiques, de ses produits. Le même reproche est fait à Dell et HP qui, en 13e (avec 3,9 contre 3,7 précédemment) et 14e (qui per deux places à 3,5). Mais si Dell n’offre aucune visibilité sur l’élimination de ces produits toxiques au-delà de 2009, HP annonce de nouvelles évolutions pour 2011 sans préciser s’il s’agit d’une date butoir ou de démarrage de projet, comme le relève Greenpeace.

La plus forte baisse dans le classement est marqué par Sony qui passe de la 5e à la 12e place pour de nombreuses raisons dont des retards de calendriers sur ses engagements à réduire l’usage des matières toxiques mais aussi à prendre en charge le recyclage de ses produits. Malgré la disparition des PVC et retardateurs de flammes (BFR) de tout ses produits Apple perd une position (11e place) à cause de l’usage de critères trop laxistes aux yeux de Greenpeace des PVC et BFR dans les cordons d’alimentation qui, eux, n’en sont pas exempts.

Nouveau venu dans le guide de Greenpeace, Fujitsu se classe à l’avant dernière place (juste devant Nintendo qui, décidément, semble mettre un point d’honneur à squatter la plus mauvaise position du classement). Et pour cause, aucun des produits de Fujitsu n’est fabriqué sans produits dangereux. Microsoft reste 15e pour cause de politique de recyclage faiblarde. Greenpeace salut en revanche les efforts de Panasonic, Acer, Sharp, Philips, Motorola, Toshiba et LG Electronics qui, pour leur part, voient leurs positions à la hausse dans le classement.

(Article modifié le 6 juillet 2009.)” />


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur