H1N1 : Google surveille désormais la progression de la grippe en France

Sécurité

Flu Trends, l’outils statistique de suivi de la grippe corrélé aux données sanitaires officielles, débarque en Europe.

Quasiment un an après la version américaine, Google annonce aujourd’hui l’ouverture de Flu Trend en France, ainsi que dans une douzaine de pays en Europe. Google « Suivi de la grippe » en français, vise à « donner une idée du niveau de propagation de la grippe en quasi temps réel », explique Corrie Conrad, chef de projet chez Google.org (l’organisation de Mountain View qui tente de répondre aux défis de l’environnement en combinant informations et technologies).

Conçu comme un outil de surveillance, Suivi de la grippe s’appui sur les millions de requêtes effectuées par les internautes pour tracer les courbes d’évolution de l’épidémie. Pour tenter de donner une tendance la plus proche de la réalité, Google a conçu un algorithme qui détermine les mots clés saisis les plus pertinents. Comment? En filtrant les requêtes, notamment pour éliminer le bruit généré par la médiatisation de la pandémie, et en corrélant les résultats avec les données historiques officielles issues des autorités sanitaires. « Nous avons créé un modèle qui suit les données historiques de la grippe », résume Corrie Conrad.

Aux Etats-Unis, Google s’appuie sur les rapports du CDC (Center for Disease Control, l’équivalent américain du ministère de la Santé). Après bientôt un an d’expérimentation, Flu Trends propose des résultats corrélés, avec deux semaines d’avance environ, sur les résultats officiels. En France, l’entreprise de Moutain View a sélectionné le réseau Sentinelles. Emanation de l’Inserm, Sentinelles est une plate-forme de surveillance et de recherches basée sur un réseau de 1300 médecins généralistes qui remontent toutes les semaines leurs données sur la grippe (mais aussi sur la gastro-entérite, la varicelle et l’asthme).

Ce qui permet un suivi national mais aussi régional. Du moins quand la corrélation entre les informations qui en sont issues et les résultats statistiques de Google a bien été validée. Ce qui n’est pas encore le cas pour la région Centre à l’heure de l’écriture de ces lignes. Pour chaque pays où le service est lancé, Google a ainsi sélectionné un organisme dont les données issues de la surveillance de l’épidémie de grippe sert de mètre étalon.

Flu Trends est-il un outil fiable pour autant? « La corrélation est très bonne sur la grippe », affirme un porte-parole de Sentinelles même s’il reconnaît que cela « reflète parfois plus un intérêt du public que la réalité de la santé publique ». Et de montrer les pics de courbes qui se sont dressés en 2005 en pleine vague de grippe aviaire alors que le nombre de victimes était insignifiant (statistiquement parlant). A noter également que Google Suivi de la grippe « ne distingue pas la grippe saisonnière de la pandémie », précise Corrie Conrad.

Suivi de la grippe se rapproche donc de Insight for Search qui permet de mesurer la popularité d’une thématique dans le temps mais sans corrélation avec des données historiques. En d’autres termes, « Google Flu est un outil complémentaire aux observations officielles pour les autorités comme pour le grand public », conclut Corrie Conrad. Selon les premiers résultats de Suivi de la grippe, on observe, en France, une recrudescence de la grippe plus élevée que l’année précédente sur la même période (voire la capture d’écran ci-dessous). Une tendance que confirme l’Institut de veille sanitaire : « Début septembre, les symptômes grippaux ont beaucoup augmenté mais le nombre d’hospitalisations est resté stable. » Flu Trends est désormais proposé dans une vingtaine de pays dans le monde.

googleflutrends.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur