Pour gérer vos consentements :

Des hackers s’invitent dans la saison 7 de Game of Thrones

Des fans incapables de freiner leur impatience pour les derniers épisodes de la saison 7 de Game of Thrones ou des escrocs souhaitant rançonner une entreprise à l’origine d’un des grands succès du moment ? En tout cas, un ou des hackers sont parvenus à s’infiltrer sur les serveurs de HBO pour y dérober 1,5 To de données, dont certaines ont déjà fuité sur le Net dans le courant du week-end.

Les hackers ont prévenu un panel de journalistes de leur opération contre le studio, via un e-mail privé renfermant des liens vers des données dérobées. Parmi celles-ci, figurent deux épisodes inédits de deux séries appelées Ballers et Room 104, deux productions HBO, ainsi que ce qui semble être le script du quatrième épisode de la saison 7 de Game of Thrones, qui doit être diffusé aux États-Unis dimanche prochain.

Une industrie à rançonner ?

HBO a confirmé avoir été piraté au site Entertainment Weekly. Le Pdg des studios a également envoyé un mail interne reconnaissant l’incident. Pour l’instant, aucun épisode de la saison en cours de Game of Thrones, la production phare de HBO, n’a fuité sur le Web, contrairement à ce qui s’était passé en amont de la diffusion de la saison 5. Après s’être immiscé sur les réseaux de HBO, un ou des hackers avaient alors envoyé les épisodes à des médias par DVD, épisodes qui avaient ensuite atterri sur des sites de téléchargement.

Ce n’est par la première fois que des pirates ciblent l’industrie du cinéma pour dérober des productions avant leur sortie officielle. On pense bien sûr à l’affaire Sony Pictures, qui semble avoir trouvé son origine dans un film moquant le dictateur nord-coréen et qui a abouti, notamment, à la diffusion de 5 productions des studios sur des sites de téléchargement. En avril dernier, c’est un groupe de hackers se faisant appeler TheDarkOverlord qui a piraté un studio de mixage, récupérant des productions de différents studios, dont Netflix, Fox ou ABC. 10 épisodes de la future saison de Orange is The New Black, une production Netflix, avaient été mis en ligne, le site de streaming ayant refusé de payer la rançon réclamée par les assaillants. Dans le cas présent, HBO n’a pas indiqué s’il avait reçu une demande de rançon en amont de la divulgation de ses données.

A lire aussi :

Orange is the New Black dévoilé : Netflix, une victime de plus des cyber-extorsions

Hacking : Sony Pictures piraté non pas une, mais deux fois ?

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

3 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

3 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

3 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

3 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

3 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

4 jours ago