Hadopi : les professionnels de la Bourse jugent la loi inutile

Sécurité

Ou plus particulièrement inapplicable en l’état. A l’appui, un sondage réalisé par Boursorama qui montre que plus de la moitié des internautes restent insatisfaits.

Reposant sur les réponses de plus de 15.000 internautes (ayant répondu au 26/05/2009), un sondage sur la loi Hadopi montre encore une fois le scepticisme d’une partie des internautes envers la loi visant à lutter contre le piratage.

Ce sont les lecteurs de Boursoramaqui se sont pris au jeu du scrutin. Résultat probant: pas moins de 53 % estiment que si les internautes doivent bel et bien accepter de payer en cas de preuve d’un téléchargement illégal d’un contenu à caractère culturel, “la solution d’une licence globale aurait été plus judicieuse.Hadopi va se révéler inapplicable en l’état“. Traduction, la question d’une juste rémunération des artistes se pose toujours.

Le sondage révèle que 30 % des internautes ayant répondu estiment que “la loi est une mauvaise chose et que le principe de la gratuité du Web doit être préservé.

Seulement 18 % des voix exprimées pensent que la loi Hadopi est une bonne mesure visant à responsabiliser les internautes et les personnes qui téléchargent, au détriment de la création…

Ces positions montrent, là encore, l ‘écart existant entre l’avis des internautes et la position du Gouvernement, exprimée et défendue par Christine Albanel, ministre de la Culture.

Du reste, les étapes que doit franchir la loi ne sont pas encore closes. L’opposition a déjà saisi le Conseil constitutionnel et au niveau européen, la loi française pourrait être mise à mal si le droit d’accès à Internet était reconnu comme un droit fondamental.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur