Hadopi : Pierre Lescure piloterait les concertations

Régulations

À la demande de l’Élysée, Pierre Lescure, ancien dirigeant de Canal+ et actuel directeur du Théâtre Marigny, devrait encadrer la commission de concertation sur Hadopi.

La presse quotidienne nationale se fait l’écho d’une prochaine mission sensible pilotée par Pierre Lescure, 66 ans. Ancien PDG du Groupe Canal+, actuel directeur général du Théâtre Marigny à Paris et administrateur d’entreprises des médias et de la communication, Pierre Lescure aurait été chargé d’encadrer les concertations relatives à la Haute autorité de lutte pour la diffusion des œuvres et la protection des droits d’auteur sur Internet (Hadopi).

Quel avenir pour Hadopi ?

Souhaitée par le chef de l’État, la concertation devrait permettre aux représentants des filières numérique et artistique, ainsi qu’aux porte-paroles des organismes de défense des libertés civiles sur Internet et des consommateurs, de préciser leurs points de vue concernant la protection des droits d’auteur sur la Toile, la diffusion et le téléchargement d’œuvres ou encore les mesures à adopter pour promouvoir l’offre légale de contenus.

Lors d’une intervention sur le plateau du JT de France 3, dimanche soir, Fleur Pellerin, ministre déléguée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, déclarait : « Je pense que la concertation sera lancée avant l’été (…) cela prendra le temps qu’il faudra pour écouter ce que chacun aura à dire, je pense moins de six mois (…) Au terme de cette concertation, on avisera sur l’avenir d’Hadopi. »

François Hollande, de son côté, a indiqué durant la campagne présidentielle vouloir remplacer la loi Création et Internet du 12 juin 2009 à l’origine de l’Hadopi, par « une grande loi signant l’acte II de l’exception culturelle française », conciliant le respect des droits des créateurs et l’accès facilité et sécurisé aux œuvres.

Une désignation critiquée

Si la probable désignation de Pierre Lescure à la tête de cette mission de concertation semble rassurer les industriels, elle inquiète les collectifs d’internautes. Ainsi, Philippe Aigrain, cofondateur de la Quadrature du Net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, souligne dans un billet que « Pierre Lescure est sûrement une personne tout à fait respectable, comme ses prédécesseurs nommés dans l’ère Sarkozienne. Mais non seulement il fut de 1994 à 2002 le PDG de Canal+, l’un des principaux acteurs du lobbying visant l’élaboration des politiques culturelles, mais il est aujourd’hui membre du conseil d’administration ou de surveillance de Lagardère (CS), Havas (CA), Le Monde (CA)… Si c’est confirmé, cela signifie que la section politique de l’oligarchie gouvernante n’a vraiment rien compris aux conditions élémentaires de la restauration de la dignité du politique. »


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur