HANA : état des lieux de l’offre In Memory de SAP (1)

Bases de donnéesLogiciels

SAP a organisé, avec ses partenaires Capgemini et HP, le premier événement français dédié à HANA. La présence de représentants de la plupart des grandes entreprises françaises vient confirmer l’intérêt qu’elles portent à la technologie In-Memory.

SAP HANA – High Performance ANalytics Appliance – est une appliance matérielle et logicielle destinée à permettre aux applications compatibles de s’exécuter ‘In-Memory’, dans la mémoire du serveur. Les gains de performance sur la base d’information peuvent être considérables, multipliés par 1 000, 10 000, voire plus exceptionnellement 100 000. Au cours du premier SAP HANA Summit, qui vient de se tenir en France, SAP et ses partenaires Capgemini et HP ont pu démontrer comment ils répondent avec HANA aux nouvelles tendances de l’informatique d’entreprise : le cloud pour hébergement des données, les applications en mémoire, et la consommation en mobilité.

« HANA s’inscrit dans l’histoire des innovations créés par SAP et s’affirme comme étant plus qu’une révolution », affirme Jean-Michel Jurbert, Directeur Solutions BI & Data Warehousing chez SAP. « In Memory s’inscrit dans la refonte et l’optimisation de la pile logicielle, et c’est pourquoi nous la retrouvons sur les cinq piliers de la stratégie SAP : applications, analytics, mobilité, technologies Database et cloud. HANA intervient sur l’ensemble de ces stratégies. »

Combiner matériel et logiciel dans l’appliance

HANA annonce la fin de l’usage traditionnel du disque dur. « Cet élément mécanique perdure, il est lent, il chauffe, il consomme de l’énergie, il pénalise le traitement et l’accès à l’information, décrit Jean-Michel Jurbert. Il est temps de passer sur des architectures de type In-Memory. La technologie et le coût permettent aujourd’hui ce type d’approche. »

La stratégie de SAP avec HANA est claire : face au disque dur considéré comme un goulot d’étranglement, l’éditeur milite pour sa suppression et fait le pari de tout traiter en mémoire sur une appliance. Avec cependant des disques SAN et SSD pour assurer la persistance des données… Il s’appuie également sur les technologies standards d’Intel sur les serveurs pour profiter du parallélisme haute performance dans le système d’information et pour exploiter la vitesse de la mémoire.

HANA s’appuie également sur une approche différente de la base de données, même si l’éditeur refuse justement de voir sa solution assimilée à une base de données. Le stockage traditionnel sur une base de données en lignes présente l’inconvénient d’être très volumineux, avec des trous dans l’espace, et l’obligation de parcourir les informations ligne après ligne. Avec le stockage en colonnes, l’accès au CPU, la compression, la rapidité d’accès dans les espaces continus sont optimisés au profit du décisionnel. Avec HANA, SAP combine les deux.

Source SAP

Plateforme applicative, pas seulement une base de données

« HANA est une plateforme In-Memory applicative, et pas seulement une base de données, rappelle Jean-Michel Jurbert. Elle permet la création de tables analytiques pour héberger des données et les faire traiter en mémoire et en temps réel. Tous les traitements de l’information s’exécutent au même endroit que là où elle est stockée. Nous hébergeons à la fois du transactionnel et du décisionnel, et nous le portons en mémoire. »

Lancée en 2010, fin 2011 HANA comptait 24 clients, 60 projets en cours, et 1 367 engagements. Fonctionnant jusqu’à présent en mode side-car, c’est à dire en parallèle de l’existant auquel elle s’accole, 2012 devrait marquer une étape essentielle, celle du portage du traitement de l’ERP sur HANA, et de l’embarquement du décisionnel avec le support de BW. « Tous les traitements BW seront portés demain sur HANA, afin de bénéficier de la puissance de traitement. » Cela fait partie, avec Hadoop pour le Big Data, des enrichissements attendus de la plate-forme. SAP Business Objects BI 4.0 vient par ailleurs se plugger sur HANA pour offrir le reporting Cristal Report, la conception de tableaux de bord, la web intelligence, Analytics pour l’accès aux bases multidimensionnelles, et Explorer en moteur de recherche ‘Google like’. Notons enfin l’exploitation des tablettes et smartphones dans les nouveaux usages.

A suivre : applications SAP sur HANA, BI et changement de paradigme


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur