Hausse d’abonnement France Télécom: premières objections…

Régulations

L’ART a donné un avis favorable mais concurrents et consommateurs ne l’entendent pas de cette oreille. Injustifiée, l’augmentation prévue de 2,3%! Que dira le premier ministre?

France Télécom a demandé l’autorisation d’une augmentation de 30 centimes sur les 13 euros actuels d’abonnement mensuel au téléphone, soit +2,3%. La haute autorité ART a rendu un avis favorable. Mais, en attendant que le gouvernement ne tranche, les concurrents et les associations de consommateurs se mobilisent.

Première réaction négative sur ce projet de hausse: la CLCV, association Consommation, Logement et Cadre de Vie estime qu’elle n’est pas justifiée. Elle demande au gouvernement de la rejeter. L’association rappelle que l’opérateur historique avait déjà augmenté l’abonnement de 3,6% il y a un an. Désapprobation également chez les opérateurs concurrents. Ceux-ci sont déjà très mobilisés, derrière Cegetel notamment, pour obtenir la possibilité de revendre l’abonnement téléphonique à leurs clients, en supprimant la double facturation (facture d’abonnement France Télécom + facture des communications). France Télécom estime cette augmentation de l’abonnement conforme à la hausse générale des prix; et elle participe d’un “ré-équilibrage” face à la pression de la concurrence sur les tarifs longue distance. Pour l’opérateur national, avec ses 35 millions d’abonnés grosso modo, cela représenterait un bonus de 10 millions d’euros par mois… La stratégie ‘Top Line’ initiée par son président, Thierry Breton, vise, précisément, “à focaliser le groupe sur le chiffre d’affaires” qui devrait progresser de 3 à 5% cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur