Haut débit: le gouvernement autorise une baisse des tarifs

Régulations

Les tarifs de gros de 1 et 2 Mb/s pourront respectivement fondre de deux et de cinq euros par mois. La balle est dans le camp des FAI. Free dégaine le premier

Le régulateur des télécoms, l’ART, l’a approuvé, le gouvernement vient de l’homologuer: une baisse sur les tarifs de gros d’accès haut débit est aujourd’hui possible. En tout cas pour les accès 1 et 2 Mb/s.

Le ministre délégué à l’Industrie Patrick Devedjian a ainsi expliqué que l’accès à 1 Megabyte pourra être proposé aux FAI par France Télécom à 18 euros par mois au lieu de 20. Le très haut débit à 2 Megabytes pourra passer de son côté à 20 euros mensuels contre 25 aujourd’hui. Il s’agit de “mieux répondre à la demande de débit des internautes français et de favoriser la couverture des zones non denses”, souligne le ministère dans un communiqué, en ajoutant qu’elle accélèrera par ailleurs “le déploiement des infrastructures haut débit”. Cette annonce intervient un jour après que l’ART a refusé une première fois une baisse des tarifs de gros demandée par France Télécom jugée trop importante. L’ART estime que le résultat de ces baisses “donnerait un signal économique négatif au secteur”, en favorisant l’option 5, contrôlée par France Télécom, au détriment du dégroupage soutenu par l’ART. Le dégroupage permet en effet aux opérateurs de s’affranchir de France Télécom. Finalement, le gouvernement et l’ART ont accépté une baisse des tarifs, une baisse limitée. Désormais, la balle est dans le camp des fournisseurs d’accès qui ont désormais les mains libres pour baisser leurs tarifs (voir encadré). Free: le premier à réagir

Free vient d’annoncer qu’il proposera prochainement (dès l’entrée en application de la décision d’homologation des pouvoirs publics) pour ses nouveaux abonnés une offre 2Mbs/128kbps pour 29,99 euros par mois en zones non-dégroupées.

Pour les utilisateurs qui sont déjà abonnés à Free en zones non-dégroupées, le débit 2048/128 kbps sera mis en place sans frais supplémentaire à partir du 15 septembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur