Stockage : le succès de HCP Anywhere, Dropbox à la mode Hitachi

Cloud

Une architecture maitrisée pour un service de partage de fichiers ‘à la DropBox’, mais sous contrôle, ont fait le succès de la solution HCP AnyWhere un an après son lancement. Et redonné consistance à l’offre NAS de Hitachi Data Storage.

L’acquisition de BlueArc en 2011 par Hitachi était une intéressante opération de diversification du portefeuille du japonais vers le NAS (Network-Attached Storage). Un marché sur lequel le japonais n’était pas attendu. L’arrivée voici un an de HCP AnyWhere, la solution de partage de fichiers ‘à la DropBox’ est venue renforcer l’offre du constructeur et apporte un nouvel usage au NAS issu de BlueArc, en ciblant les utilisateurs qui partagent des fichiers avec les nouveaux devices connectés. Tout en abaissant le point d’entrée de la gamme stockage…

Dans la stratégie d’Hitachi, BlueArc représente le moyen d’évoluer des très grosses configurations et du HPC (calcul) vers des usages bureautiques, au travers d’une solution unique qui gère les deux mondes et réduit ainsi le TCO (coût de possession).

AnyWhere… partout !

L’année 2013 a été l’occasion pour HDS d’effectuer quelques mouvements au profit de cette offre : l’acquisition de Cofio en début d’année, pour compléter le HDIM (Hitachi Data Instance Manager) dans l’orchestration des solutions unifiées et pour la sécurité en continu des données, l’archivage, les snapshots, la déduplication… ; HCP AnyWhere v1 en mai ; et l’intégration de Lucene et Solr durant l’été, pour ne citer que les grands changements.

Autre mouvement de fond, le choix du mode web et de la définition de la donnée au travers de métadonnées, conjugué avec l’adoption généralisée – HDS annonce que plus de 1000 clients ont opté pour cette option – de HCP Anywhere. Ce qui permet désormais de ne plus avoir à choisir entre le fichier (NAS) et le mode bloc. Les deux évoluent, et sont consommés, à l’acte et de concert.

HDS gammes

HDS y ajoute la sortie de la gamme 4000, un ensemble de solutions performantes qui lui permet de disposer encore d’une marge de manœuvre importante pour étendre la haute densité sur les systèmes HUS combinée avec des modules fichiers HUS File.

La conjugaison de l’ensemble se décline sous la forme de solutions de convergence Hitachi UCP (Unified Compute Platform), qui réunissent les quatre étages d’une solution destinée à bâtir un datacenter – serveurs (compute), stockage, réseaux, et environnement applicatif. Ce dernier se décline en fonction de l’environnement d’usage : VMware avec vCenter, Microsoft avec Hyper-V et System Center, SAP Hana et Oracle sur une optimisation flash, et Big Data Hadoop.

HDS UCP

Si HDS HCP AnyWhere semble donc avoir trouvé son public, c’est d’abord évidemment en raison du service rendu à l’entreprise et à l’utilisateur, mais aussi grâce à son intégration aux solutions NAS du constructeur. Il préfigure la double évolution des infrastructures de stockage vers des environnements hybrides, en mode objet pour les services traditionnels du stockage, et fichier pour le service à l’utilisateur… et des usages bureautiques toujours bien présents. Des usages surtout consommateurs de ressources de stockage de plus en plus importantes.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur