Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudDatacentersPAAS

Hébergement : Gandi met un pied en Asie

En quelques semaines, Gandi a connu de notables évolutions de son offre et stratégie. L’hébergeur vient ainsi d’annoncer l’ouverture d’une filiale à Tapeï (Taïwan).

La création de cette filiale a été confiée à Thomas Kuiper. L’ancien développeur de Club-Internet (un fournisseur d’accès disparu dans la consolidation du marché des services d’accès Internet) est installé à Taïwan depuis 2005 où il a développé différents projets de systèmes embarqués de télécommunication et d’applications médicales avant d’intégrer Gandi… qu’il a avant tout adopté comme fournisseur.

Un support 24/7

Cette future filiale s’inscrit dans la stratégie de développement à l’international de l’enregistreur de noms de domaine (plus de 1,5 million enregistrés à ce jour) qui a déployé ses datacenters à Paris (3 centres informatiques), à San Francisco (depuis 2010) et au Luxembourg. Le bureau asiatique profitera du décalage horaire pour étendre à 24/7 le support clientèle du fournisseur tout en offrant un contact local aux clients asiatiques. Gandi leur présentera la nouvelle structure à l’occasion de la conférence PyCon IP 2014 de Tokyo, en septembre prochain.

Autre évolution, annoncée début juin, en direction des développeurs : l’arrivée d’instances Ruby sur Simple Hosting. Disponible pour 4 à 32 euros HT mensuel, Simple Hosting est une offre d’hébergement PaaS (Platform as a service) qui héberge plus de 50 000 sites aujourd’hui. Une innovation qui s’ajoute aux supports de PHP (90% des instances), Node.js et Python qui peuvent être accompagnés par les bases de données MySQL, PosgreSQL ou MongoDB. « Ce langage, utilisé par le très populaire framework Ruby on Rails, vous permettra de déployer simplement et rapidement vos applications », explique Gandi sur son blog.

Nouvelles extensions

Enfin, Gandi poursuit l’extension de son offre de noms de domaines. Après avoir tout récemment annoncé l’ouverture des .host, .press, .republican, .vegas et .website, (et .Paris début juin), l’hébergeur déploiera les .christmas et .blackfriday, mardi 8 juillet, en fin d’après-midi. Pas moins d’une vingtaine de nouveaux domaines seront ainsi lancés dans le courant du mois (dont les .beer .media, . exchange et .bio). A ce jour, Gandi gère 466 extensions.

crédit photo © HTU – shutterstock


Lire également :

Le nouveau Data Center de Gandi en images

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago