Hébergement: Strato à l’assaut de l’Europe

Régulations

Le numéro deux allemand, filiale à 100 % du géant Freenet, s’implante en France, mais aussi dans le reste de l’Europe avec de grandes ambitions dans l’hébergement de sites Web et une plate-forme technologique imposante

L’ouverture du domaine ‘.eu’ donne des ailes aux géants de l’hébergement présents en Allemagne, issus d’un marché plus concentré que dans le reste de l’Europe. De quoi motiver leurs ambitions européennes. Après le remarqué et agressif 1and1, numéro un allemand de l’hébergement, c’est au tour de son sérieux concurrent Strato de débarquer en France, mais aussi en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas. Mais à la différence de son opposant, Strato mise moins sur le marketing que sur sa technologie. C’est en effet la plate-forme avec ses fermes de serveurs hautement sécurisées qui différencie Strato de ses concurrents. Comme nous l’explique Damian Schmidt, le CEO de Strato, depuis 1998, la filiale de Freenet héberge plus d’un million de clients et deux millions de domaines ‘.de’ qui aligne 33Gbits par seconde et 1,8 Peta octets de trafic. Et un pragmatisme consommé, à l’allemande pourrions-nous dire : “Nous ne faisons que ce que nous sommes capables de faire.” Et quand l’hébergeur fait, cela donne des centres de serveurs Sun de dernière génération, datacenters évolutifs basés à Berlin et Karlshruhe, multisécurisés en ‘load balancing’, ce qui permet d’assurer une disponibilité permanente des données, et10 ‘backup snapshot’ permanents NetApp. Plus original, Strato propose une solution de virtualisation des serveurs dédiés avec une garantie de disponibilité-mémoire pour les grands clients qui souhaiteraient partager leur serveur. Ce n’est pas pour rien que l’hébergeur a été leNous sommes plus performant que les acteurs locaux, que ce soit sur les domaines ? nous sommes en négociation avec l’Afnic pour nous ouvrir au ‘.fr’ en juin -, les e-mails, la sécurité, l’antispam, une technologie que nous avons développé avec l’Université de Berlin, et les blogs.” Strato est ainsi le premier registraire européen. Il a d’ailleurs été le premier à enregistrer un nom de domaine ‘.eu’ ! Les ambitions de Strato ? C’est Carsten Zorger, directeur des relations publiques de Strato qui nous les donne : “Dans quelques années; numéro 1 en Espagne, le marché est plus ouvert, dans les 5 à 3 premiers en France, où le marché existe, d’ici deux à trois ans.” Strato : une offre packagée séduisante

Le million de clients hébergés par Strato en Allemagne se réparti au deux tiers sur le privé et les PME, très majoritairement sur de l’hébergement mutualisé. Pour ce public, Strato propose des solutions packagées séduisantes : – Le pack EasyNet comporte un nom de domaine (.eu, .com, .net, .org, .info, .biz), 200 Mo d’espace de stockage, des services de messagerie avec 50 comptes e-mail, la sécurité des serveurs, des outils pour développer le site, pour 0,89 euro HT par mois. – Pour les projets plus exigeants, une offre PowerWeb avec 2 domaines, un espace de stockage de 1,5 Go, et 500 comptes e-mails, pour 4,89 euros par mois. – Pour les communauté, les bloggeurs et créateurs de forums, l’hébergement PowerWeb propose 3 domaines, 3 Go d’espace disque, 1500 comptes e-mails, pour 9,89 euros par mois. – Pour les entreprises, l’offre EnterpriseWeb propose 5 domaines, 20 Go d’espace de stockage et 3000 comptas e-mails. – Enfin, pour l’hébergement dédié, l’offre serveur débute à 39 euros par mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur