Hémorragie d’abonnés chez AOL aux Etats-Unis?

Régulations

Aux Etats-Unis, le fournisseur d’accès à Internet aurait perdu plus d’un million d’abonnés en un an

Ce n’est pas aujourd’hui que AOL va moins peser sur les comptes de sa maison mère AOL/Time Warner. Véritable gouffre à finances, le premier FAI des USA (26 millions d’abonnés) connaît en plus une véritable fuite de ses abonnés aux Etats-Unis, son coeur de marché.

Selon le Washington Post, AOL a perdu en un an plus d’un million d’abonnés à son service de connexion à Internet. Pire, l’hémorragie touche aussi bien les services Internet classiques et bon marché (modem 56K ou RTC) que les services à haut débit par téléphone (Adsl) ou par câble. L’information a été à demi-mot confirmée par le directeur financier d’AOL Time Warner, Wayne Pace. Ce dernier a déclaré cette semaine lors d’une conférence de presse que le recul du nombre d’abonnés était plus important que ne l’avait prévu la direction du groupe. L’article du Washington Post laisse entendre que les clients de l’abonnement mensuel à 23,90 dollars d’AOL lui préfèrent les offres United Online, propriétaire de NetZero, Juno et d’autres services pour lesquels l’accès à internet est facturé 9,95 dollars par mois. Pour ce qui est des accès haut débit à domicile, le public semblerait se tourner vers les offres câble ou téléphone d’autres entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur