Hewlett-Packard veut faire fortune à l’Est

Cloud

Vive les marchés émergents ! Car les marchés américain et ouest-européen s’essoufflent

Où va HP/Compaq un an après sa gigantesque fusion? Si les premiers résultats du nouveau groupe sont encourageants (659 millions de bénéfices au deuxième trimestre -cf. nos informations), les observateurs estiment que l’avenir ne sera pas rose pour le deuxième constructeur mondial de PC.

En effet, les investissements informatiques des entreprises et les ventes pour le grand public continuent à marquer le pas, surtout en Europe et aux Etats-Unis. Situation géo-politico-économique oblige. Pour continuer à redresser les marges, “nous devons accroître notre chiffre d’affaires”, déclare au Figaro, Kasper Rorsted, directeur général de HP pour l’Europe. 12% de croissance par an? Il s’agit donc de trouver de nouveaux terrains de chasse. HP entend donc profiter de son implantation de longue date en Europe centrale. “Nous réalisons 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel dans cette région. Le marché des technologies de l’information devrait y croître de 12% par an. L’intégration de ces pays à l’Union européenne ou à l’Otan obligera les gouvernements ou les banques, par exemple, à de profondes réformes, qui se traduiront par des dépenses informatiques.”, explique Kasper Rorsted au quotidien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur