Hitachi et Oracle en lutte contre la contrefaçon en Chine

Régulations

Le conglomérat japonais et l’éditeur américain vont développer une
technologie de marquage des produits

La Chine est un pays reconnu pour les dérives de son industrie en matière de contrefaçons. Un mal contre lequel les autorités en place peinent à lutter efficacement, même si elles affichent leur volonté à répondre aux attentes de l’occident.

De plus, deux évènements majeurs vont intervenir prochainement et réclamer une action particulière du gouvernement chinois : les Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010.

Pour accompagner ces attentes sécuritaires, le conglomérat japonais Hitachi et l’éditeur américain Oracle se seraient associés via le centre de R&D (recherche) Ubiquitous ID Center de Tokyo afin de développer une solution économique de marquage des produits à base de circuit intégré (IC).

Ces puces, qui embarquent des données comme le nom et le code du produit, ou d’autres informations comme le fabricant, placées dans les étiquettes (tag) peuvent être lues électroniquement et assurent une authenticité aux produits sur lesquels elles sont apposées.

Chaque étiquette devrait être proposée au prix de 10 yens, soit environ 6 centimes?

Hitachi et Oracle espèrent avec cette technologie décrocher le juteux marché de la protection des billets d’accès aux JO et à l’Exposition Universelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur