Howard Stern quitte la terre pour le satellite

Régulations

Signe des temps, le très controversé animateur de radio américain, auteur de “dérives radiophoniques”, Howard Stern abandonne les ondes terrestres pour se lancer dans la radio payante par satellite

Depuis plus de 20 ans, Howard Stern est connu à travers les États-Unis pour les dérives controversées de son émission quotidienne à la radio, diffusée dans les plus grandes villes américaines où elles occupent généralement la première place, et écoutées pas plus de 12 millions d’Américains.

Personnage haut en couleurs que rien n’arrête dans la démesure, il est l’inventeur de la “déconnade radiophonique”, celle qui soulève l’opprobre à la fois de l’Amérique bien pensante et des autorités américaines. Après 20 ans de dérives sur les ondes radiophoniques terrestres, Howard Stern se lance dans une nouvelle aventure, celle des ondes satellitaires. Il rejoint en effet la radio par satellite Sirius et ne pourra désormais être écouté aux États-Unis que par des abonnés payants. Migrations technologiques, certes, qui démontre le rôle de plus en plus important des nouvelles technologies dans la diffusion des médias. Mais ne nous leurrons pas sur la démarche de l’animateur, qui, il est vrai, prend un risque important en abandonnant la diffusion classique par radio terrestre qui lui assurait la plus large audience. En effet, Howard Stern a su limiter son risque financier personnel en négociant son entrée dans le monde du numérique contre un contrat de 500 millions de dollars sur une période de cinq ans ! À ce prix-là, il ne serait pas le seul à tourner jaquette ! La démesure continue de poursuivre le personnage. Mais on peut s’inquiéter de savoir si la radio Sirius a pris la mesure du risque financier qu’elle prend… En tous cas, elle pouvait difficilement trouver un meilleur argument publicitaire pour attirer le badaud. En effet, depuis l’annonce de son arrivée sur le satellite, le nombre d’abonnés est grimpé de 600 000 à plus de 2,2 millions d’auditeurs payants. À 12,95 dollars par mois pour écouter un énergumène sans tabou sur la radio satellite, le pari de Sirius pourrait être gagné et Howard Stern y trouver un second souffle, pour lui et… son portefeuille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur