Hoya lance son OPA sur Pentax

Régulations

Annoncée en décembre, l’offre de rachat débutera finalement en juin

Après quelques mois de tergiversations, le fabricant japonais de verres de spécialité Hoya va lancer début juin une OPA de 105 milliards de yens (642 millions d’euros) sur le fabricant nippon d’appareils photo et d’équipements médicaux Pentax pour en faire une filiale à 100%. Cette offre de rachat avait été initialement annoncée en décembre 2006.

En effet, Hoya a obtenu récemment l’accord de Pentax pour son offre mais au terme de négociations tumultueuses.

L’offre de Hoya avait provoqué une scission sein du conseil d’administration de Pentax. Celui-ci a limogé le président du groupe, Fumio Urano, qui avait permis les discussions avec Hoya, et nommé à sa place Takashi Watanuki, opposé à une fusion.

La décision d’accepter l’offre de Hoya est finalement intervenue après la pression grandissante d’un actionnaire de Pentax, le fonds d’investissement japonais Sparx Asset Management, qui a poussée le groupe à accepter cette proposition faute d’alternative financièrement plus intéressante.

Hoya est un groupe japonais spécialisé dans la fabrication de verres de précision qui sont notamment utilisés dans les disques durs. D’ailleurs, l’entreprise est au premier rang mondial dans ce domaine. Un de ces principaux clients est Sony.

Le nouvel ensemble comptera plus de 33.000 salariés et trois milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Pentax prévoit un chiffre d’affaires de 159 milliards de yens (1,02 milliard d’euros) pour l’exercice en cours, en hausse de 12% sur un an.

Hoya a dégagé un bénéfice de 75 milliards sur un chiffre d’affaires de 344,2 milliards de yens (2,22 milliards d’euros) en 2005-2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur