HP: Carly ne veut pas partager le pouvoir?

Régulations

Certains administrateurs s’inquiètent de la main-mise de la p-dg sur le groupe

Un vent de fronde souffle sur le géant Hewlett-Packard. La direction de Carly Fiorina, jusqu’ici sans anicroches, est désormais contestée par les administrateurs du groupe. Ces derniers estiment que la dame de fer de l’informatique rassemble en ses mains un peu trop de pouvoirs.

Explications. La belle Carly est à la fois présidente du Conseil d’administration et ‘CEO’ d’HP. Par ailleurs, le constructeur n’a plus de numéro deux depuis le départ de l’ex-Pdg de Compaq, Michael Capellas, fin 2002. En plus, les administrateurs reprochent à Carly Fiorina les relatives difficultés du groupe. HP a perdu des parts de marché contre son concurrent et leader du secteur Dell. L’action du groupe serait en outre moins performante que celle de Dell et d’IBM. Ainsi, selon le Wall Street Journal, sous la pression de ces administrateurs, Carly aurait accepté de partager un peu de son pouvoir, notamment en donnant plus de latitude à Vyomesh Joshi (Pc et imprimantes), Ann Livermore (services et informatique d’entreprise) et Shane Robinson (directeur technologique). Mais cette information a été aussitôt démentie par HP, selon le site spécialisée News.com. Carly Fiorina conservera les pleins pouvoirs et ne laisse pas beaucoup de place à la contestation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur