HP concrétise sa réorganisation – entretien avec Nora Denzel

Régulations

En ponctuation de la convention européenne ENSA à Munich, la responsable de HP Adaptive Entreprise nous a commenté les enjeux de la récente réorganisation du groupe marquant l’achèvement du processus de fusion avec Compaq

Hewlett-Packard fonctionne désormais autour de 4 pôles ou groupes d’activité, et non plus 5.

Le principe de cette ré-organisation avait été annoncé en début d’année. Il est aujourd’hui entré dans les faits, jusque dans la structure de HP France (environ 2.000 personnes, réparties essentiellement entre Issy-les-Moulineaux et Les Ulis). Les 4 nouveaux “groupes” d’activité, qui, au sein de Hewlett-Packard France, rapporte à Philippe Starck, président, sont ainsi désignés: -PSG ou personal system group (dirigé par Gilbert Farina) -IPG ou imaging & printing (dirigé par Antoine Vivien) Nouvelle dénomination: -TSG ou technology solutions group (dirigé par Jean-Paul Wagner) regroupe désormais HPS (services) et ESG (entreprise system group) -CSG ou customer solution group (dirigé par Laurent Blanchard): il regroupe notamment les ‘account managers’ pour l’avant-vente et l’approche marketing par métiers. Par ailleurs, Hewlett-Pakcard en France emploie 3.000 personnes environ au sein de HP Centres de compétences: c’est l’entité juridique qui fédère les pôles techniques ou centres de démonstration issus des sites industriels tels que ceux de Grenoble, L’Isle d’Abeau et ceux hérités de DEC/Compaq à Sophia Antipolis et Annecy. Ces centres de compétences ont une vocation européenne: ils interviennent en soutien des 4 groupes d’activité. Leurs spécialisations vont des télécoms et calculs hautes performances (Sophia Antipolis, Annecy) aux solutions de stockage en passant par les “utility data centers” ou encore les “managed services & outsourcing“. Avec cette nouvelle organisation, Hewlett-Packard est entré dans l’ère des solutions à la demande. “Il s’agit de délivrer les ressources de l’informatique comme un service, utilisable à la demande et facturé à la demande”, a rappelé Nora Denzel, ‘senior vice-president’ de la stratégie HP Adaptive Entreprise. L’adaptation, clé de la survie… jusque chez HP

Ce ne sont pas les espèces les plus intelligentes ni les plus fortes qui survivent, mais celles qui s’adaptent le mieux au changement“. C’est avec cette citation de Charles Darwin que Nora Denzel a résumé devant 5.000 congressistes réunis à Munich le concept et la stratégie de l’Adaptive Enterprise. Qu’est-ce cela recouvre? “Pour l’essentiel, c’est synchroniser, aligner le déploiement de l’informatique et le développement de l’activité ou “business” de l’entreprise” explique-t-elle. “Tous les process et les contenus au sein des organisations vont être transformés: d’un état physique, statique, on est en train de passer au traitement tout numérique, mobile et virtuel“. Cette stratégie implique une réactivité et une flexibilité que HP, comme Microsoft, désigne par “agilité”. Conjointement avec l’INSEAD, HP définit et mesure cette “agilité” selon 3 dimensions: rapidité, amplitude (ou profondeur du changement) et facilité (effort, coût et risque). Nora Denzel se prête volontiers au débat sur la propre mutation qu’a subi le groupe suite à l’absorption de Compaq, -“fusion la plus importante de l’histoire de l’informatique“. Les critiques de la presse ou des analystes se sont tues; cette fusion-rachat est depuis quelques mois considérée comme réussie (215.000 postes de travail à interconnecter sur 1.200 sites supportant 7.000 applications…). Quelle en a été la recette? “Carly Fiorina a su instiller et concrétiser le principe d’un management s’inscrivant dans un cycle en 4 étapes clés: définition de la stratégie, mise en oeuvre de la structure adéquate, mesures et évaluation des retours, adaptation & ajustement jusqu’au “client”. Et on reboucle sur les axes stratégiques.” Est-ce que cela se réussit du premier coup? “La vérité, c’est que ce n’est jamais réellement terminé. Certes, on peut mesurer le succès et considérer que nous avons obtenu des résultats. Mais il faut continuer, travailler aux process, toujours avancer. On n’est jamais au bout“, constate Nora Denzel. En somme, bien dire sa stratégie et persévérer, en s’adaptant… Côté partenaires, HP s’en tient toujours à ses partenaires privilégiés: -CGEY (Capgemini Ernst&Young), Accenture, Bearing Point, Deloitte & Touche pour le “processus business”, -BEA, Microsoft, Oracle, PeopleSoft, SAP et Siebel pour les applications -Cisco et Intel pour l’infrastructure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur