HP: conséquences et retombées de la démission surprise de Mark Hurd

Logiciels

Après le retrait immédiat de Mark Hurd, le recrutement d’un nouveau p-dg est lancé. L’action a décroché en Bourse. Le groupe riposte en pré-annonçant un trimestre meilleur que prévu…

La belle machine HP a été comme pétrifiée. Quelques heures durant. De nouveaux détails filtrent sur les raisons et les conditions du départ brutal de Mark Hurd ce vendredi 6 août, un départ décidé à l’unanimité du conseil d’administration. (cf notre article du 7 août: Mark Hurd p-dg de HP accusé de harcèlement sexuel démissionne )

Il se confirme que ce n’est pas le fait d’avoir tenté de séduire une consultante marketing qui a coûté son poste à l’ex-p-dg, âgé de 53 ans, en poste depuis 5 ans – même si cette cause aurait pu suffire à condition que la plaignante ait maintenu sa plainte et apporté, à la Justice, des pièces à conviction.

Non. Le grief de harcèlement sexuel n’a pas été retenu par le conseil d’administration. Le départ de Mark Hurd s’expliquerait seulement par le fait qu’il aurait falsifié des notes de frais ou des dépenses en faveur de la jeune femme.

Ce comportement est bien évidemment contraire aux règles déontologiques en vigueur chez HP comme dans toute entreprise qui se respecte.

Mark Hurd aurait donc entretenu ou tenté d’entretenir une relation personnelle très étroite avec une collaboratrice extérieure. Les faits ont été avérés par la direction de HP qui a reçu le 29 juin dernier un courrier d’un avocat conseil externe, courrier envoyé de la part de cette collaboratrice salariée d’une société prestataire.

Le courrier faisait explicitement état de nombreux cas où l’intéressée aurait été payée ou remboursée pour des travaux ou des frais inexistants ou non liés à sa mission professionnelle. Des rapports de dépenses ou notes de frais remis par Mark Hurd étaient falsifiés, au sens où ils dissimulaient cette relation personnelle avec l’intéressée – une relation allant au delà d’une simple relation de travail.

Sur la base de ces éléments, le ‘board’ a conclu et Mark Hurd a admis qu’il était impossible pour lui de rester un dirigeant efficace et il s’est retiré“, a expliqué Mike Holston, “general councel” chez HP.

Les faits qui ont conduit à cette décision ont à voir avec l’intégrité, la crédibilité et l’honnêteté“.

Les sommes en jeu n’ont pas été révélées. Selon certaines sources, le montant total avoisinerait les 20.000 dollars, pour des voyages, repas et des frais d’hébergement.

Dans un communiqué, Mark Hurd, réputé pour ses pratiques de réductions des coûts drastiques, fait amende honorable: “Je n’ai pas respecté les normes et les principes de confiance, de respect et d’intégrité que j’avais adoptés chez HP“.

Commentaire sévère de la CFO, p-dg par intérim

De son côté, la directrice financière ou ‘CFO’, Cathie Lesjak, nommée p-dg par intérim a insisté:

L’annonce [de ce départ] n’a rien à voir avec les performances opérationnelles de HP mais résulte réellement du comportement de Mark Hurd” (…) “Mark a été un solide manager mais au bout du compte, il ne pilotait pas toutes les initiatives. C’est l’organisation qui soutenait Mark qui engageait ces initiatives“, a-t-elle ajouté.

Bilan bien raccourci et bien sévère… Suite au départ précipité de Carly Fiorina en 2005- à qui l’on a reproché le trop long redémarrage de la compagnie suite à la fusion avec Compaq, Mark Hurd a été, au contraire, crédité du succès des années de consolidation du groupe avec une succession d’acquisitions plutôt réussies (Peregrine, EDS, 3Com, Palm…). C’est lors de son “quinquennat’ que le groupe est devenu numéro 1 mondial, grillant la politesse à IBM.

A ce stade, a confirmé Mike Holston, aucune procédure civile ni plainte n’a été déposée.

De source sûre, un arrangement a été conclu entre Mark Hurd et l’intéressée. Il s’agirait d’une ancienne actrice de cinéma de charme – une certaine Jodie Fisher. Sa mission de marketing pour HP qui aurait duré entre fin 2007 et l’automne 2009, n’était ni stratégique ni très importante, semble-t-il.

Impact sur le cours de Bourse et résultats anticipés

Dès vendredi soir, cette affaire a eu un impact sur le cours de Bourse de HP: le repli a été de -10% chutant à 41,50 dollars après avoir terminé la séance à 46,30 dollars.

En réaction, la même Cathie Lesjak, p-dg par intérim, a tenu à rassurer les milieux financiers lors d’une conférence téléphonique:

“Au moment où j’assume le rôle de CEO par intérim, je n’ai jamais eu autant confiance dans le futur de la compagnie”

Dans la foulée, HP a également décidé d’anticiper la publication des ses chiffres trimestriels attendus pour le 19 août. Car ils sont légèrement meilleurs que prévus. Le chiffre d’affaires du 3è trimestre fiscal est en hausse de +11 % à 30,7 milliards de dollars (23 milliards d’euros). Le bénéfice par action s’élève à 1,08 dollar (format non-GAAP). Le consensus prévoyait 1,07 dollar. En conséquence, le bénéfice par action sur l’année a été relevé dans une fourchette de 4,49 à 4,51 dollars (contre 4,45 à 4,50 dollars précédemment).

Le chiffre d’affaires annuel du numéro 1 mondial de l’informatique est rehaussé entre 125,3 et 125,5 milliards de dollars, contre une récente prévision de 124,5 milliards par les analystes.

Les candidats possibles : internes ou externes ?

Suite à cette démission inattendue et imprévue, qui pourrait prendre le relais en interne? Le directeur de la division PC, Todd Bradley, ou le directeur de la stratégie, Shane Robinson ? Tous deux sont considérés comme des candidats plausibles.

Mais l’histoire des grands groupes américaines montre que les conseils d’administration préfèrent souvent recruter à l’extérieur. D’autant que le poste ne manquera pas d’être convoîté par des “gros calibres” – même s’il est peu probable que le nouveau big boss vienne d’un concurrent direct comme IBM ou Dell -car les clauses de non-concurrence s’appliqueraient de facto (à moins qu’elles n’aient été omises ou déjà négociées…).

Avec un gros chèque en poche

Tandis que la supposée victime reconnaît avoir négocié une transaction (on imagine que l’ex-actrice de ‘softporn’ a obtenu un montant bien supérieur aux 20.000 dollars de notes de frais évoqués), elle déclare n’avoir pas voulu cette démission… Mark Hurd, lui, n’a pas non plus que les yeux pour pleurer. Selon la presse américaine, son contrat prévoit qu’il puisse toucher un chèque de 12,2 millions de dollars pour indemnités de licenciement – sauf clauses particulières. Mais pour sûr, il détiendrait 346.000 actions, soit un montant actuellement valorisé à 16 millions de dollars. Et il détiendrait en outre desoptions d’achat pour 775.000 actions…Son salaire chez HP était de 1,4 million de dollars. En 2007 et 2008, sa rémunération totale était estimée à 25 millions et 42,5 millions, respectivement.Après 25 ans chez NCR/ Teradata Mark Hurd est diplômé de l’Université Baylor de Waco au Texas (Bachelor management & administration, 1979). En 1980, il débute sa carrière comme commercial chez NCR Corporation et gravit les échelons pour devenir rapidement directeur commercial. Il passe 3 ans à la tête de la société Teradata (devenue filiale de NCR).En 2001, il devient président de NCR Corporation, puis P-DG en 2002. En 2004, le chiffre d’affaires de la société bondit de +7 % à 6 milliards de dollars.Cette même année 2004, il publie avec Lars Nyberg, un ouvrage “The Value Factor: How Global Leaders Use Information for Growth and Competitive Advantage” chez Bloomberg Press (ISBN 1-57660-157-9)En 2005, après 25 ans passés chez NCR, il succède à Carly Fiorina qui donne sa démission du poste de CEO de Hewlett-Packard.(sources: Silicon.fr, Wikipédia)._____Le cas Patricia Dunn en 2007 En février et mars 2007, un autre scandale avait éclaboussé l’image du conseil d’administration de HP: Patricia Dunn, alors ‘chairmann’ était accusée d’avoir utilisé deux détectives qui s’étaient fait passer pour des journalistes afin de piéger un membre du conseil d’administration suspecté de fuites. Ce cas, peu glorieux, avait été classé sans suite par la justice américaine en raison d’une longue maladie endurée par la présidente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur