HP vent debout contre l’OPA hostile de Xerox

L’offre sous-valorise encore « significativement » HP. Le conseil d’administration (board) du fabricant américain de PC et imprimantes persiste et signe. Il a dénoncé jeudi 5 mars l’offre publique d’achat à 35 milliards de dollars présentée par Xerox.

Le groupe de systèmes d’impression avait pourtant annoncé le mois dernier relever de 22 à 24 dollars par action le prix de sa proposition, après le rejet de son offre initiale par HP.

Le fabricant d’ordinateurs personnels maintient aujourd’hui ses arguments pour contrer l’OPA hostile officialisée le 2 mars par Xerox pour toutes les actions en circulation de HP.

Des synergies « irréalistes »

« Notre message aux actionnaires de HP est clair : l’offre de Xerox sous-valorise significativement HP et profite de manière disproportionnée aux actionnaires de Xerox », a déclaré dans un communiqué Chip Bergh, président du conseil d’administration de la firme basée à Palo Alto (Californie).

Le dirigeant estime, par ailleurs, que le groupe de Norwalk (Connecticut) est trop endetté pour acquérir un groupe plus imposant que lui. En définitive, HP a une valorisation environ trois fois plus élevée que Xerox (27 milliards de dollars contre 8) et un chiffre d’affaires six fois supérieur.

En outre, Chip Bergh juge qu’une intégration dans un tel contexte nécessiterait « des synergies irréalistes et irréalisables » mettant « en péril l’ensemble de l’entreprise. »

Le board de HP a donc recommandé à l’unanimité aux actionnaires du groupe de rejeter l’OPA présentée par Xerox en début de semaine et de ne pas céder leur actions dans ce cadre.