HP Discover 2013 – Toute la panoplie du stockage : de la bande au SSD, et jusqu’au BUaaS

CloudStockage

Dans le domaine dynamique et innovant du stockage, HP tient à rester dans la course. Le constructeur annonce des nouveautés tous azimuts : SSD, appliance Software Defined Storage, et même de la bande.

Deux évolutions majeures tiennent actuellement la vedette dans le domaine du stockage : les technologies de type SSD (ou flash) et le Software Defined Storage (ou stockage défini par le logiciel – qui consiste à s’affranchir de l’hétérogénéité via un logiciel jouant le rôle de plate-forme de stockage virtuel).

Dans le premier cas, il s’agit de gonfler les performances pour permettre aux DSI de respecter les niveaux d’engagement de service (SLA), dans l’autre de simplifier la gestion et de réduire les coûts.

Et HP compte bien devenir incontournable sur ces deux créneaux.

Du stockage qui fait flasher les données

Et, selon HP, le vainqueur est…
Et, selon HP, le vainqueur est…

Sur le SSD, HP avance que les acteurs traditionnels (EMC, NetApp, IBM et Dell) proposent des infrastructures qui entravent les performances des SSD venant en renfort, tandis que les start-ups (misant sur un rachat) concevant des systèmes flash ont des fonctions limitées (en haute disponibilité par exemple. Et le plus souvent, les appliances flash fonctionnent en silo, ajoutant encore de la complexité.

Une analyse un peu caricaturale, mais avançant quelques vérités, qui vise surtout à introduire le nouveau système de stockage 100% flash : le HP 3PAR StoreServ 7450.

Cet équipement, capable de supporter jusqu’à 240 SSD, serait en mesure d’opérer plus de 550 000 entrées/sorties par seconde en moins de 0,7 milliseconde. Des performances rendues possibles grâce aux disques flash, à une architecture massivement parallèle et des algorithmes de cache évolués.

Mais qu’en est-il de la compression des données ? « En la matière, trois technologies complémentaires permettent de gagner de l’espace. Le thin provisioning [NDLR : Allocation dynamique de la capacité de stockage des applications plutôt que définie à priori pour éviter les grands espaces inutilisés] que nous fournissant directement dans l’Asic, la déduplication [NDLR : factorisation permettant de n’écrire qu’une fois les données identiques en supprimant les zéros par exemple] et compression. Nous ne proposons pas encore la compression, » reconnait David Scott, directeur général du stockage chez HP. Toutefois, nous disposons d’une technologie très évoluée de compression dans nos solutions sur bande, qui devrait être généralisée sur tous nos produits dans l’avenir. »

En attendant, la compression ne permettrait pas d’atteindre de tels niveaux de performance… À suivre.

HP_StoreServ7450
Le StoreServ 7450 en action

Fonctionnalités évoluées et cohérence de gamme

La bande passante et les entrées/sorties peuvent être segmentées en fonction des besoins, en plusieurs instances (tenants) isolées, dans lesquels elles peuvent être allouées à différentes applications.

Autre intérêt : les mécanismes de continuité d’activité (ou haute disponibilité) : caches et ports persistants, basculement automatique, réplication multi-sites…

Enfin, HP met aussi en avant la « simplicité polymorphique » : tous les équipements de la gamme StorServ reposent sur le même système d’exploitation, avec une interface identique, un jeu de fonctions unique, de l’entrée au très haut de gamme. Bref : la possibilité de déplacer les données entre eux, sans couture.

Pour accentuer encore cet aspect, HP annonce la généralisation à toute la gamme de fonctions jusque-là réservées au très haut de gamme : Data-at-Rest Encryption et Recovery Manager for Hyper-V pour chiffrer avec la même clé des disques de plusieurs types et assurer la reprise rapide de VM Hyper-V à partir de snapshot ; le support d’OpenStack FC et la gestion via périphérique mobile (smartphone Android).

HP 3PAR Peer Persistence peut prendre en charge le basculement entre datacenters.

Le HP 3PAR StoreServ 7450 est proposé à 99 000 dollars.

HP 3PAR StoreServ Data At Rest Encryption et HP 3PAR Recovery Manager for Hyper-V seront disponible fin juin.

HP opte aussi pour le Software Defined Storage…

Indépendant des infrastructures matérielles et des hyperviseurs (chez HP cette indépendance se limitant actuellement à Microsoft Hyper-V et VMware), une solution de Software Defined Storage se doit également d’être évolutive et de faciliter le déplacement “agile” des données.

Destinée aux fournisseurs de service en ligne ou à une direction informatique agissant de la sorte, la nouvelle solution HP StoreOnce Virtual Storage Appliance (VSA) est une appliance virtuelle offrant le Backup as a Service (BUaaS ou “Sauvegarde as a Service”). Ce logiciel fait d’ailleurs partie de la gamme de backup/réplication StoreOnce de HP.

L’éditeur/constructeur annonce une réduction des coûts de stockage jusqu’à 65% et des dépenses énergétiques jusqu’à 70%.

Déployable aussi bien sur des serveurs d’applications que de sauvegarde, ou sur des appliances de stockage physiques ou virtuelles, StoreOnce VSA permet le transfert de données dédupliquées entre systèmes StoreOnce, sans se soucier de l’administration ou de la bande passante.

Encore une solution ouverte qui fonctionne mieux avec des équipements maison…

Le logiciel HP StoreOnce VSA sera disponible fin juillet à 3500 dollars pour une capacité jusqu’à 10 To.

… Sans oublier le stockage sur bande

Le StoreEverMSL6480, sans sa bande
Le StoreEverMSL6480, sans sa bande

Même si des acteurs comme EMC annoncent régulièrement la disparition inéluctable du stockage sur bande, d’autres comme HP, mais aussi Oracle/Sun ou IBM, conservent jalousement leurs positions.

« Le stockage sur bande reste un marché important et encore stable, assure David Scott. « Il préserve des atouts différenciateurs : les coûts les plus bas et la meilleure capacité de préservation sur le long terme. Encore utilisé pour la sauvegarde, il incarne le support de prédilection pour l’archivage. On constate même un intérêt certain pour les scénarios de type disk-to-disk-to-tape. »

HP annonce donc la nouvelle librairie de bandes StoreEver MSL6480 avec une évolutivité et une densité record jusqu’à 60,4 To/heure et jusqu’à 3,5 Pétaoctets sur une seule librairie. Et à partir d’une configuration minimale très raisonnable : évolutivité de 80 à 560 slots, sans remplacement d’équipement.

Outre son panneau avant tactile en couleur, elle est administrable à distance en mode Web sécurisé.

Le support du protocole LTFS autorise une gestion de type NAS de la bande.

La librairie de bandes StoreEver MSL6480 est disponible à partir de 30 000 dollars.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – HP : du garage à la multinationale


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur