HP étend son Unix, sa virtualisation et ses serveurs Alpha

Régulations

HP étend les fonctionnalités de son Unix propriétaire, HP-UX, de sa solution de virtualisation, HP Virtual Server, et de sa gamme AlphaServer

Pas de révolution mais des évolutions sensibles chez HP.

HP-UX, Unix propriétaire du fabricant, se décline en une nouvelle version HP-UX 11i version 2, qui unifie l’environnement système sur les serveurs HP 9000 et AlphaServer. Une manière pour HP de simplifier la migration vers les plates formes Integrity déjà supportées par HP-UX 11i. Le système d’exploitation se dote de nouvelles fonctionnalités, dont le support de 128 voies, les capacités de virtualisation, l’accessibilité, la tolérance aux menaces, ou le ‘clustering’ hybride. Sur HP 9000, les gains de performances seraient de l’ordre de 25%. HP Virtual Server Environment (VSE), le système de virtualisation multi-systèmes d’exploitation, bénéficie d’une nouvelle version qui se veut plus efficace. VSE se compose d’un moteur de gestion des ressources, HP-UX Workload Manager, d’un processeur de ‘granulation’ HP Process Resource Manager, de la gestion des partitions virtuelles, de solutions HP à la demande et de clustering. Enfin, les systèmes AlphaServer pourront profiter de nouvelles versions des processeurs Alpha, les EV7z qui associent un plus de puissance pour un prix plus économique. Ces nouveaux processeurs EV7 viennent renforcer les plates-formes AlphaServer au profit des utilisateurs d’Unix Tru64 et de Open VMS. La fiche produit HP-UX 11i


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur