HP France, avec Intel, introduit les serveurs ProLiant Gen 8

Cloud

Devant plusieurs centaines de clients et prospects, HP et Intel ont détaillé l’argumentaire des serveurs ProLiant de huitième génération, dotés du processeur Xeon E5-2600 d’Intel. Ils ont également devisé sur l’avenir…

Ce 22 mars, au Musée des Arts & Métiers puis au Centre Georges Pompidou, HP et Intel ont fait cause commune autour des innovations caractérisant les nouveaux serveurs ProLiant dits ‘Gen 8’.

Devant un parterre de quelque 300 clients et prospects, Alain Carpentier, patron de l’activité Serveurs de HP France, a souligné que cette nouvelle série concentre pas moins de 150 innovations, s’appuyant sur 900 brevets. « HP a décidé de réinvestir massivement dans l’infrastructure », a-t-il précisé, évoquant un montant de 5 milliards de dollars, qui sera doublé, et « un modèle inédit avec des solutions de bout en bout qui n’existe nulle part ailleurs : postes de travail, impression, serveurs, réseaux, stockage, logiciels d’infrastructure et de management… »

Dans ce contexte, l’un des enjeux évoqués concerne la « transformation du monde du serveur x86 ». Trois projets programmes, dont les noms s’inspirent de la conquête de l’espace, sont lancés :

– Moonshot, introduit en novembre 2011, vise à fournir des configurations à très haute densité pour les datacenters, et donc les grands fournisseurs de services cloud. Ce programme est subdivisé en trois : l’offre Redstone, non publique, est destinée aux développeurs ; Gemini, pour les centres de production et intégrateurs, est programmé pour fin 2012, tandis que la version entreprise- Apollo – n’arrivera qu’en 2014 ;
– le programme Odyssey, également introduit fin 2011, concerne les applications critiques, et les systèmes ouverts, c’est à dire, entre autres, le mariage du monde Unix avec les plateformes x86 (et même si HP revendique toujours les plateformes Intel Itanium comme étant les plus performantes) ;
– le programme Voyager va consister à redéfinir les attentes et le modèle économique du datacenter.

Au passage, HP se félicite de figurer en tête sur le cadran magique du cabinet Gartner dans le domaine des serveurs lames, devant IBM, Dell, Cisco et Fujitsu.

James Singer, HP Server Labs, Houston
James Singer, HP Server Labs, Houston

La soirée était également rehaussée par l’intervention de James Singer, ingénieur HP tout droit débarqué des labs de Houston. Il a réveillé la salle en expliquant pourquoi deux modèles de serveurs ProLiant ont été les plus vendus au monde : « Le ProLiant DL380. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’il est bisocket, deux fois 10 Go de mémoire (extensible avec 12 DIMM), deux prises disques HDDS. »

Et le ‘top’ futur ? J. Singer a la réponse : 2 CPU avec 48 cœurs, 32 DIMM de mémoire, soit 2 à 8 To, et une capacité d’entrée/sortie avec les protocoles SCSI eXpress (soutenu par HP) ou NVM eXpress (EMC).

L’argumentaire des nouveaux ProLiant en images

Comme l’a expliqué Olivier Petit, chef produit chez HP France, l’un des atouts-clés des serveurs ProLiant de huitième génération est son démarrage en 3 secondes. Il est couplé au dispositif ‘Intelligence provisioning‘ (qui alerte, par exemple, s’il manque le nombre de barrettes mémoires à associer). Point fort sympathique, avec démo à l’appui : cette fonctionnalité est accessible à partir d’un smartphone !

Autre atout : ‘Smart update manager’ est un service pack de mise à jour automatisé, permettant de réduire de 69 % la procédure – et compatible avec les précédents serveurs G5, G6 et G7.

La bande passante de la mémoire (‘Smart memory’) est 25 % supérieure à la celle de la génération précédente. Le stockage sur drivers SSD est 6 fois plus performant et l’on peut adresser deux fois plus de disques, soit 227 unités.

Fabien Esdourubail, directeur du marché entreprise d’Intel France, a rappelé les gains en performances du nouveau Xeon E5-2600 (dit Sandy Bridge) : +80 % en calcul, +70 % en efficacité énergétique et +200 % en I/O (entrée/sortie).

Pour les principales innovations à l’intérieur des ProLiant en version rack, voir ci-dessous, en images.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur