HP s’ancre sur le marché de l’impression industrielle

ImprimantesPoste de travail
hp-impression-ndustrielle

Sur un marché de l’impression industrielle qui bascule de l’analogique au numérique, HP se positionne au croisement des deux mondes avec la presse grand format Scitex FB10000.

A l’heure où le marché de l’impression industrielle bascule de l’analogique au numérique, HP se positionne à la croisée des chemins avec la presse grand format Scitex FB10000.

Aux normes établies par l’offset, la multinationale américaine allie les avantages du numérique en matière de tirages à faible volume, de personnalisation et de délais de production. Sur un segment concurrentiel occupé par Epson, Csat, Durst ou encore Xeikon, cet équilibre entre productivité et qualité constitue le principal différenciateur et le moteur d’une offensive centrée sur l’Europe, où un frémissement se fait ressentir.

Délivrée dans le cadre d’un contrat qui inclut une maintenance proactive avec pièces de rechange, service client dédié, diagnostic et alertes automatiques, cette presse numérique de 7800 kg (11 x 5,2 x 1,9 m) imprime jusqu’à 625 m² par heure ou 1000 feuilles B1 en moins de 2h (16 niveaux de gris).

La cadence monte

Plusieurs technologies concourent à cet objectif de vélocité : la calibration automatique de la presse, le contrôle dynamique des points de trame et de l’éjection de l’encre (52 têtes par couleur ; gouttes de 15, 30 ou 45 pl), la prise en charge de l’impression directe sur matériau rigide (jusqu’à 2,5 cm d’épaisseur et 40 kg), la disponibilité d’un chargeur de 4 feuilles en entrée… et le mode HDR.

Cet acronyme également utilisé en photographie numérique traduit une “imagerie à grande gamme dynamique”. En d’autres termes, la restitution d’une large plage de niveaux d’intensité lumineuse, chaque pixel se composant de trois couches d’encres claires et foncées, avec une correspondance colorimétrique assurée vis-à-vis de l’analogique, en respect du standard ISO (plus de précision dans le descriptif, au format PDF).

La durabilité minimale des impressions est de 2 ans sur les supports utilisés en extérieur, notamment l’acrylique, le PVC et le polystyrène. Ce système d’impression sera disponible en novembre 2013, pour un prix indiqué de 1 300 000 euros. Le modèle se positionnant en haut de gamme, la commercialisation se fait directement entre l’équipe de commerciaux et les clients.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : HP, du garage à la multinationale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur