HP lance ses ‘blade-workstations’ personnelles en réseau

Régulations

HP France a présenté, ce 5 décembre, le HP Proliant xw25p Blade Workstation,
premier modèle avec processeur AMD Opteron de station de travail personnelle au
format lame (ou ‘blade’), insérable dans un rack de ‘data center’ et accessible
en réseau et en mode collaboratif

Selon HP, c’est “la première solution Blade Workstation du marché“. Cette solution HP Proliant Blade Workstation combine l’infrastructure BladeSystem avec un ‘data center’ centralisé. Elle permet de bénéficier de l’environnement d’une station de travail en réseau, donc accessible dans un même immeuble ou à distance, via Internet, efficacement grâce à une optimisation de la connectivité, avec HP Remote Graphics.

Cette solution est particulièrement adaptée aux besoins des clients du monde de la finance, du secteur public et des industries manufacturières“, souligne HP. Donc: la CAO/DAO, les applications de ‘digital content creation’ (effets spéciaux, dessins animés 3D, régie vidéo…), salles de marché et applications médicales…

Cette configuration pour ‘data center’, fonctionnant sous Windows XP Professionnel, présente les avantages de la sécurité, de la fiabilité alliés aux facilités d’une administration centralisée en salle blanche. Elle pourrait, pourquoi pas -avec la promesse des techniques de virtualisation et de ‘load-balancing’- concurrencer des configurations de gros calculateurs… Dans le format d’un châssis 6U (logement dit “enclosure” ), on peut juxtaposer verticalement jusqu’à 8 stations Blade de ce type (cf. photo du rack 42U).

Ces stations supportent le logiciel HP Remote Graphics, introduit en 2004 et qui permet le ‘streaming’ vidéo en temps réel, le graphisme 3D et l’affichage simultané sur plusieurs écrans.

Ainsi, l’association de l’infrastructure BladeSystem et des stations de travail HP permet “de nouveaux modèles de flux de production en éliminant les barrières liées à la distance grâce à un accès réseau optimisé”. “Les utilisateurs du monde entier peuvent ainsi accéder rapidement et simplement à la puissance de traitement des stations de travail à partir d’un client léger, d’une station de travail sous Windows, d’un PC de bureau ou d’un PC portable. Les équipes peuvent également collaborer en temps réel en ut ilisant le partage des applications.

La nouvelle gamme des ‘blade workstations’ compte pour le moment un modèle en deux versions: le HP Proliant xw25p Blade Workstation, conçu autour du processeur 64 bits Opteron à double coeur d’AMD cadencé à 2,6 GHz. Les cartes graphiques spécialisées sont d’origine Nvidia.

Par rapport à une configuration de station de travail indépendante en “tour” (cf. les modèles Workstation xw4400 avec processeur Intel Core 2 Extreme à 2,66 GHz, les xw6400 et xw8400 avec processeur Xeon Quad-core d’Intel, et le 9400 avec processeur Opteron d’AMD). cette solution ” blade” pour centre informatique coûte 40 à 50% de plus. Mais HP démontre avec force tableaux et comparatifs, dont une étude élaborée par IDC (*), que le retour sur investissement est atteint sur 14 à 15 mois.

Car les coûts liés aux déménagements, aux ré-installations des configurations, les coûts de maintenance, d’alimentation électrique et de refroidissement ou encore ceux du support des sites distants, disparaissent ou sont très diminués. Pour les utilisateurs, le confort s’en ressent: fini le bruit du ventilateur et la diffusion de chaleur.

Il est également indéniable que cette solution en ‘data center’ apporte des garanties de sécurité (pas de lecteurs CD/DVD, les 2 ports USB peuvent être verrouillés…)

Le prix d’entrée de ce modèle HP ProLiant xw25 p Blade, en version avec mémoire de 2 Go de mémoire et disque de 72 Go, est d’environ 5.000 euros, incluant le “boîtier client” (sans moniteur vidéo). La seconde version offre 4 Go en mémoire et un disque de 146 Go.

Ce xw25p Blade s’accompagne, en effet, de deux postes “clients”, au choix: l’un -le Client HP Compaq Blade Workstation- ultra-plat, à base de processeurs Intel Celeron D336, accueille jusqu’à 4 moniteurs HP (haut de gamme), et l’autre -le Client HP Compaq t5720, à base de processeur AMD, plus économique, accueille deux écrans. Leur prix unitaire: environ 600 euros.

___

(*) Selon IDC, pour un investissement initial de 5,4 M de dollars, l’économie et les bénéfices recueillis s’élèveraient à 15,2 M$, soit 3 fois la mise, le ROI sur 5 ans étant estimé à 336% ! Par ailleurs, HP serait numéro un du marché EMEA (Europe, Afrique, Proche-Orient) des “stations de travail personnelles”, avec 38,3% de part de marché devant Dell (35,2%) et Fujitsu-Siemens (19,1%).

Le choix de la Lloyds TSB à Londres Pour sa toute nouvelle salle des marchés de 255 postes, la Lloyds de la City à Londres, a déjà déployé les nouvelles stations de travail Blade de HP.C’est toute sa plate-forme boursière qui en est équipée: 280 stations de travail HP ProLiant xw25p Blade, utilisées par 250 traders sur les marchés des changes, des produits dérivés, des produits de base et des taux d’intérêt.«Nous recherchions une solution pouvant apporter un avantage concurrentiel à nos traders. La station de travail Blade HP s’est révélée parfaitement répondre à nos attentes », explique Colin Everett, responsab le de la Stratégie et de l’Infrastructure Informatique des marchés financiers à la Lloyds TSB.« Ayant investi massivement dans de nouveaux locaux et dans le recrutement pour notre division Corporate Markets en pleine expansion, nous nous devions de garantir la qualité de notre technologie et de nos prestations. Nous estimons que la station de travail Blade HP nous permet d’améliorer nos services à la clientèle, ce qui ne peut que contribuer à améliorer nos résultats financiers. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur