HP: le départ de Mark Hurd se retourne contre les administrateurs

Cloud

Un fonds de pension porte plainte contre le conseil d’administration pour avoir précipité le départ de Mark Hurd qui a fait plonger l’action de HP.

L’affaire Mark Hurd se complique. Le départ précipité du Pdg de Hewlett-Packard accusé de harcèlement sexuel, le 6 août dernier, ne plait pas à certains actionnaires.

Notamment au fonds de pension Brockton Contributory Retirement System qui, rapporte Reuters, a porté plainte auprès d’un tribunal de Californie à l’encontre du conseil d’administration. L’investisseur accuse les administrateurs d’avoir nuit aux actionnaires en poussant Mark Hurd vers la sortie. Un paradoxe dans la mesure ou cette sortie visait à préserver l’image de HP sur le marché et auprès des clients.

Il est vrai que, dès le lendemain de l’annonce, le cours de l’action perdait 10%. Conséquence, la valeur boursière de l’entreprise informatique est passée de 14,4 milliards de dollars à 9 milliards.

Dans sa plainte, Brockton Contributory Retirement System pointe notamment le fait que le conseil d’administration n’ait pas révélé l’existence d’une enquête interne et sa réaction tardive à mettre en place un plan de succession. L’enquête portait sur les accusations de harcèlement sexuels et sur les dépenses injustifiées de Mark Hurd passées en notes frais (quelques 20.000 dollars).

Depuis, la directrice financière Catherine Lesjak assure l’intérim de direction. Elle figure par ailleurs dans la ligne de mire du plaignant. Une opération de recrutement est en cours pour succéder à Mark Hurd dans le fauteuil de Pdg. De son côté, le fonds de pension réclame un changement de gouvernance de HP, le remboursement du préjudice causé par la démission forcée, la mise sous séquestre des quelques 12 millions de dollars d’indemnités de départ de l’ex-dirigeant de HP. Pas moins.

Si la plainte aboutit (et pour peu que d’autres actionnaires suivent la même démarche que Brockton), le départ précipité de Mark Hurd pourrait foncièrement nuire au groupe informatique alors l’inverse était recherché. Les inquiétudes du fonds de pension rejoignent ainsi l’analyse de Larry Ellison. Dans une lettre publiée par le New York Times, le Pdg d’Oracle, désormais concurrent de HP (sur le marché des serveurs notamment) depuis l’acquisition de Sun Microsystems en début d’année, considérait l’éviction de Mark Hurd comme « la pire décision prise depuis l’éviction de Steve Jobs par Apple [en 1985] ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur