HP maintient sa domination du marché mondial des serveurs

CloudDatacentersServeurs

Au quatrième trimestre 2013, les ventes mondiales de serveurs ont augmenté de 3,2% en volume, mais les revenus de la filière ont perdu 6,6% sur un an. Sur la zone EMEA, les ventes ont baissé en volume et en valeur. Malgré tout, HP conserve son leadership.

En 2013, les ventes de serveurs ont progressé de 2,1% en volume, mais les revenus générés ont baissé de 4,5% par rapport à 2012, d’après le cabinet Gartner. Sur le seul quatrième trimestre, les revenus du marché ont chuté de 6,6% à 13,66 milliards de dollars sur un an. En revanche, les livraisons de serveurs ont progressé de 3,2% sur le trimestre (2,58 millions d’unités livrées), grâce à la hausse de la demande de serveurs x86 (+3,8% en volume et +4,3% en valeur).

HP culmine, IBM fulmine

Du côté des vendeurs, HP domine toujours le marché mondial en termes de revenus avec une part de marché de 28,1% et un chiffre d’affaires « serveurs » de 3,83 milliards de dollars au quatrième trimestre 2013, soit une hausse de 6% par rapport à la même période l’an dernier. Les résultats de la firme dirigée par Meg Whitman pour le début d’année 2014 confirment la tendance (lire : Résultats : HP renoue avec la croissance dans les PC et serveurs).

En revanche, l’autre poids lourd IT américain, IBM, a vu ses revenus « serveurs » chuter de 28,9% à 3,62 milliards de dollars. La part de marché de Big Blue a fondu, passant de 34,9% au quatrième trimestre 2012 à 26,5% fin 2013. Le groupe texan Dell est resté stable avec un CA serveurs de 2,07 milliards de dollars sur le trimestre. L’équipementier Cisco a enregistré la plus forte croissance en valeur du secteur (+34,5% à 646 millions de dollars), alors qu’Oracle a perdu 4,7% à 574 millions de dollars.

En termes d’unités vendues, les principaux fournisseurs mondiaux demeurent les américains HP, Dell et IBM à fin 2013. Suivent : l’industriel chinois Huawei (+188% de croissance par rapport au quatrième trimestre 2012) et le groupe électronique japonais Fujitsu.

L’Europe fléchit

Sur le plan géographique, la zone Asie/Pacifique (+16,3%) et le Japon (+7,5%) ont enregistré la plus forte croissance des ventes de serveurs en volume au dernier trimestre 2013. La situation est restée stable en Amérique du Nord. Tandis que la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA) a enregistré une baisse de ses ventes de 2,5% en volume (613 274 unités vendues) et de 6,4% en valeur (3,55 milliards de dollars).


En complément :
Cisco, à la peine dans les réseaux, à la fête sur les serveurs


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur