HP: Mark Hurd parti, les questions affluent sur son rôle, sur 3Com, Palm…

Réseaux

Certains, comme Larry Ellison (Oracle) considèrent le départ du pdg de HP, Mark Hurd comme une erreur. D’autres s’inquiètent de l’intégration de Palm -qui perd ses VP – ou de 3Com…

Quatre jours à peine après le départ surprise de Mark Hurd, p-dg de Hewlett-Packard, les langues se délient.

A commencer par Larry Ellison, patron d’Oracle, devenu concurrent de HP avec l’acquisition de Sun: la décision de son départ -prise par le conseil d’administration [à l’unanimité ! il est vrai] – est une erreur, considère-t-il dans un courrier adressé au New York Times: « C’est la pire décision prise depuis l’éviction de Steve Jobs par Apple », en 1985 – lequel est revenu quasi triomphalement en 1997.

D’autres s’interrogent sur la gouvernance de HP, sur le cumul des fonctions de ‘chairman‘ (président du conseil d’administration) et de ‘CEO‘ directeur général.

La séparation des pouvoirs[entre ‘chairman’ et dg] serait une décision des plus bénéfiques à l’entreprise“, soutient Robert Cyran de l’agence Reuters -cité par Le Monde, ce 11 août.

Celle-ci [HP] a besoin d’un patron de valeur qui puisse se consacrer à sa gestion quotidienne. HP procède en ce moment à l’intégration d’acquisitions majeures, comme celle de l’équipementier en réseaux 3Com ou celle du concepteur de ‘smartphones’ Palm.”

Des décisions prises tardivement?

Mark Hurd faisait l’unanimité comme dirigeant exécutif, opérationnel, “mais il a mis trop longtemps à prendre conscience de l’enjeu, pour la clientèle professionnelle, des technologies conçues pour le grand public. HP a, par exemple, raté le coche sur le segment des téléphones mobiles. Le rachat de Palm peut encore en faire un acteur de poids mais la décision a été prise tardivement… une fois que l’iPhone d’Apple et les appareils équipés du système d’exploitation de Google [Android] ont eu structuré le marché. Pour trouver un tel profil, mieux vaudrait cherche à l’extérieur“, estime l’analyste de Reuters.

Un souci: l’intégration de 3Com et de Palm

Pendant ce temps, en effet, certains s’inquiètent des récentes acquisitions de 3Com et de Palm.

Le récit des circonstances tragi-comiques du départ de Mark Hurd a quasiment occulté la nouvelle des “démissions” successives de l’ensemble des VP seniors (‘vice-présidents ou directeurs d’activité) de Palm, société acquise le trimestre dernier par HP.

Dernier départ en date, constate notre confrère ‘Channel Insider‘ (cf. article: HP nage désormais sans les Palm ) celui de Peter Skillman. Il était depuis 2008 le vice-président chargé du design chez Palm. “On lui doit notamment pas mal d’innovations du Palm Pre“.

Il ne sera pas longtemps resté chez HP (…) Avec ce départ, l’ex-entité Palm n’est plus qu’un ancien souvenir et Jon Rubinstein est le dernier grand nom à s’accrocher aux branches… (…) Tous les autres senior VP sont également partis au cours des derniers mois: Michael Abbot (logiciels et services), Caitlin Spaan (marketing et relations opérateurs), Matias Duarte (expérience utilisateur) et Lynn Fox (chargé des RP) sont partis (volontairement ou un peu moins…)

Le départ de Skillman marque-t-il la mort programmée du Pre qu’il avait conçu avec ses équipes ? La marque Palm et WebOS sont-ils, eux aussi, condamnés à court terme ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur