HP met du Netscape dans ses PC

Régulations

La firme nous apprend qu’elle a signé un partenariat avec l’ancienne star des “browser”. De quoi lui redonner des couleurs ?

Voilà une annonce qui va renforcer la présence d’HP sur le marché du logiciel libre. Le groupe n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. Ainsi, il faut se souvenir qu’HP travaille avec SuSE, RedHat sur la création d’un laboratoire commun de Tests de Performance et de Solutions de Stockage basé au siège social de Red Hat à Raleigh ou de TurboLinux dans d’autres régions du monde (cf. nos articles)

HP souhaite sortir l’Open-source de sa marginalité, pour cela la firme propose depuis le 26 août des ordinateurs portables en ‘dual-boot’ avec Mandriva. Avec un partenaire comme HP, Linux met toutes les chances de son côté et le système d’exploitation alternatif pourrait bien voir sa part de marché dynamisée auprès des professionnels et des particuliers. Aujourd’hui, HP va plus loin et annonce la sortie de nouveaux PC de bureaux et de nouveaux PC portables avec le navigateur Netscape d’AOL préinstallé. Bien entendu les internautes auront toujours la possibilité d’opter pour le navigateur de leur choix et de le configurer par défaut. Pour rappel, Netscape 8 exploite les moteurs d’Internet Explorer et de Firefox. Cet accord ne concerne pour l’instant que les PC HP vendus aux États-Unis et au Canada. Avec la force de frappe d’HP, Netscape pourrait très vite retrouver des couleurs et relancer la guerre des navigateurs. Pour AOL, qui s’est offert Nestscape en 1998, cet accord est le bienvenu surtout en cette période de concurrence acharnée entre les navigateurs ‘open-source’ d’un côté et propriétaires de l’autre. America Online peut ainsi espérer augmenter sa part de marché face aux mastodontes que sont Internet Explorer de Microsoft et dans une moindre mesure Firefox (plus de 90% de parts de marché à eux deux). La plupart des PC sont généralement livrés avec Internet Explorer, mais avec la popularité grandissante des navigateurs alternatifs, ce genre d’accord pourrait devenir plus fréquent. Rappelons qu’en janvier 1998, face à la domination d’Internet Explorer qui était distribué gratuitement par Microsoft dans Windows, Netscape, qui avait déjà rendu gratuit son navigateur a décidé de rendre public le code source de sa prochaine version 5 en lançant le projet Mozilla. Le nom Mozilla était en fait déjà utilisé par les premiers programmeurs de Netscape. Le nom est une fusion de Mosaic et Godzilla (ou la contraction de Mosaic et killer). (Source : Wikipédia)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur