HP prêt à mettre 1,5 milliard sur ArcSight, expert sécurité

Sécurité

Hewlett Packard n’est pas à court de ‘cash flow’, malgré 3PAR. Le géant mondial veut acquérir Arcsight, spécialiste en sécurité, pour 1,5 milliard de dollars

A peine la surenchère sur 3PAR emportée avec un énorme chèque dépassant 2 milliards de dollars, HP continue de briguer de jeunes sociétés spécialisées et prometteuses. Le numéro un mondial de l’IT vient de conclure le rachat de ArcSight, un éditeur de logiciels de sécurité. Selon le Wall Street Journal, le montant de la transaction s’élèverait de 42 dollars par action, soit la jolie somme d’environ 1,5 milliard de dollars.

L’action de cette start-up installée à Cupertino (Silicon Valley, Californie) cotait 35,10 dollars vendredi, soit une valorisation totale d’environ 1,2 milliard, donc HP a proposé un bonus de 7 dollars par action!  Le 26 août dernier, l’action n’était encore qu’à 28 dollars, lorsque le Wall Street Journal révélait que cette société cherchait à se vendre.

ArcSight, sur son site web, a confirmé sa réponse positive à cette offre de rachat ce lundi 13 septembre dûment signée avec HP. Il ne devrait pas y avoir de surenchère de la part de la concurrence.
Là encore, Hewlett-Packard a, d’emblée, mis le gros prix. Pour certains analystes, cet appétit du géant mondial s’expliquerait, entre autres raisons, par son besoin en R&D. Cette course à la croissance externe –tout particulièrement dans le logiciel où la part de marché de HP reste minime (avec un peu plus de 2 milliards de dollars)  exprime également la détermination de HP à asseoir son leadership au moment où l’on s’interroge sur le recrutement du successeur de Mark Hurd, le p-dg débarqué brutalement il y a 5 semaines à peine – et recruté par Oracle (Sun): cf. article ‘H P porte plainte contre Mark Hurd, nouveau ‘president’  d’Oracle‘).

ArcSight développe des logiciels qui “monitorent” et contrôlent les réseaux des grands réseaux d’entreprise ; ils détectent les cas d’activité inhabituelle et suspecte – y compris les tentatives d’intrusion et le non-respect des règles internes de sécurité et de protection des données.
(Mise à jour ce 13 sept. 15 H)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur