HP promeut la virtualisation du poste client, avec un 'calculateur ROI'

Réseaux

Après les serveurs, les postes de travail – suite logique du lancement des “blade workstations’ il y a 18 mois, HP pousse la virtualisation du poste de travail, en “thin client” et lance son offre iVirtualization sur Proliant

Londres.- A l’occasion d’un “sommet” sur la virtualisation du poste client”, HP présente une mise à jour de son offre.

Non, HP, qui investit toujours plus dans le ‘soft’, ne songe pas à remplacer ni Citrix, ni VMware ni, demain, Microsoft Hyper-V… Le constructeur se défend tout autant de vouloir placer ses produits “hardware” coûte que coûte.

Son approche vers la virtualisation des postes de travail se veut “pragmatique” et “fédératrice” et se définit en termes de “services”et de “solutions“.

Quand on observe les tendances du marché, explique Eric JeanMougin, responsable marketing “Workstations” chez HP EMEA (à Grenoble), on constate que la part des PC portables gagne très vite sur celle des “desktops”. Mais les postes “clients légers” sur base Citrix, typiquement, progressent également fortement. Et donc on assiste aussi à leur montée en puissance : support multimédia, graphisme haute résolution… D’où les stations de travail en mode “clients”, connectées à des “blade workstations” installées dans le datacenter et accessibles à distance via le réseau.”

La conjonction de 4 offfres correspondant à 4 profils de postes de travail [cf. ci-après ] devient cohérente, car ces profils vont de plus en plus cohabiter au sein des entreprises”, estime HP.

Cette démarche s’accompagne généralement d’un processus de consolidation de l’infrastructure, du datacenter -d’où l’intérêt de l’offre “serveurs lames” -les raisons de cette consolidation pouvant être diverses: sécurisation des données, plan de reprise d’activité, diminution de la consommation d’énergie, économie sur la maintenance…

S’y ajoutent les services; pour la coordination, l’intégration des ressources et la spécialisation “métier”, le cas échéant. .

L’avantage, ici, est donc une infrastructure unifiée, homogène , fédérant des solutions hétérogènes.

L’offre logicielle de HP s’appelle RCS (remote client solutions) . Elle créée une infrastructure qui permet de déplacer les ressources facilement, pour du “load balancing” (répartition de charge) et pour du “fail-over” . Cette flexibilité signifie que les “charges de travail[workloads]peuvent être automatiquement réparties sans interruption de fonctionnement entre plusieurs machines virtuelles“.

Sur une partie du marché, HP reprend le “thin client” server based computing” (terme générique désignant l’offre de type Citrix.

Le problème, ici, c’est que ces configurations sont limitées en performances, avec des restrictions pour les applications multimédia, par exemple.”

Avec VMware, on place la virtualisation au niveau du serveur (en clair, on découpe les ressources par CPU, par processeur, en fonction des applications); Les performances s’en trouvent améliorées, ce qui se vérifie avec les applications graphiques, ou des applications de CTI, de “call centers”, par exemple. “Oui, mais on ne répond pas encore aux exigences du multimédia”, estime HP..

HP avec ses “Blade PC” et ses “Blade Workstations” apporte une configuration comparable à celle d’un PC ,

L’infrastructure nécessaire, du côté du datacenter, se compose classiquement d’une baie où s’insèrent des racks qui accueillent les “serveurs lames ” et des stations de travail “blades” sur un “fond de panier” doté de toute la connectique réseau nécessaire, de l’alimentation électrique, de la ventilation s ou refroidissement.

Côté poste de travail, il s’agit soit d’un PC portable “thin” sans disque, sans lecteur de CD/DVD, sans disque dur… ou d’un poste “thin client” t5330 avec, en option, une carte graphique et le logiciel RGS (remote graphic solution) supportant la 3D, carte milieu de gamme FX1700 (NVidia) résolution de 1908 par 1664 pixels ???) , avec 250 Mo de mémoire… Egalement en option, le support d’un deuxième écran ou de trois autres (configuration spécialisée DC73, équivalent au DC7800 qui gère, sous Linux, le mode multi-écran et la sécurité.

HP tient à rappeler que ses relations avec VMware sont étroites, à la fois techniques et commerciales.

Quatre offres bien distinctes et un “calculateur de ROI”

SBC de Citrix: applications courantes, généralement mono-tâches –VDI (Virtual desktop infrastructure) productivité de base (Office, emailing) poste connecté à un serveur sous VMware –Blade PC: poste de travail avec graphisme, vidéo, multimédia, supportant 4 à 5 tâches ouvertes ; “cartes PC” avec processeur AMD Atlon single ou dual-core, réf. BC2000 et BC2500 jusqu’à 4Go de mémoire; Mobile PC, ou Laptop PC, “thin client“, Compaq 6720t (sans disque dur, sans lecteur DVD…) introduit en mars 2008 des (introduites en novembre 2006) applications de stations de travail professionnelles spécialisées (CAO, trading…); avec processeur AMD Xeon ‘dual-core’ ou ‘quad-core’ La pile de logiciels HP récapitule ainsi la pile logicielle: – RGS, remote graphics applications: assure la communication avec le client léger; équivalent à RDP ou ??IPA de Citrix – SAM:session allocation manager , un “broker” qui alloue dynamiquement les ressources CPU (du processeur) en fontion du nombre d’utilisateurs; –Management tools; HP propose un “rapid deployment pack” (? RDP) du roaming “follow-me”: une session peut être lancée sur un système client et récupérée ailleurs sur un autre poste, où qu’il se trouve sur le réseau.Un calculateur de retour sur investissement (ROI) Par ailleurs, HP a décidé de commercialiser son outil “calculateur ROI”. A l’origine, il s’agissait d’un produit de test, de simple évaluation préalable. pour établir des calculs , des évaluations des économies réalisables en introduisant des solutions de virtualisation. Il permet donc de répérer et de chiffrer les réductions de coûts que peut entraîner une solution de virtualisation.Lancement de I’offre “iVirtualization” HP présente les technologies HP ProLiant iVirtualization qui permettent de virtualiser plus facilement les environnements serveurs et de réduire leurs coûts, améliorer leur productivité et répartir de façon efficace les ressources au sein des infrastructures serveurs.Le portefeuille de solutions de virtualisation intègre l’offre serveurs d’entrée de gamme HP ProLiant iVirtualization , les solutions d’infrastructures HP Insight Control et HP Insight Dynamics – VSE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur