Pour gérer vos consentements :

HP propose une alternative aux Chromebooks, le Stream 14

HP vient de confirmer la sortie prochaine d’un ultraportable économique, le Stream 14. Ce dernier fera son apparition dans les magasins américains à partir du 24 septembre 2014. Cette machine sera vendue outre-Atlantique au prix de 299 dollars, soit environ 279 euros TTC.

Il n’est pas certain que cette faible différence avec les tarifs des ordinateurs portables premier prix puisse convaincre les consommateurs. Espérons que la firme disposera de marges de manœuvre suffisantes pour proposer des promotions intéressantes autour de cette offre, en particulier lorsque les fêtes de fin d’année approcheront.

Une alternative aux netbooks Atom ?

Les caractéristiques du Stream 14 ont été confirmées. Il disposera d’un processeur AMD A4 Micro-6400T. Une puce intéressante, disposant de 4 cœurs cadencés à 1 GHz (1,6 GHz en pointe) et de 2 Mo de cache de niveau deux. Le tout avec une enveloppe thermique de seulement 5 W, qui permettra un fonctionnement sans ventilateur.

Ce composant, qui se place en concurrence directe avec les Atom d’Intel, bénéfice ici d’un surcroît de puissance apporté par un GPU Radeon. Notez que la gestion du 64 bits et de la virtualisation sont de la partie. Le processeur est assisté par 2 Go de DDR3L et un disque Flash de 32 Go, chose plutôt inédite dans cette catégorie de prix.

L’écran est un modèle de 14 pouces – non tactile – affichant une résolution de 1366 x 768 points. Du classique. La connectique reste limitée, mais suffisante : un port USB 3.0, deux connecteurs USB 2.0, une entrée sortie audio, une prise HDMI, ainsi que des modules sans fil Wifi 802.11n et Bluetooth.

Le tout prend place dans un châssis d’une épaisseur de 1,8 cm pour un poids de 1,7 kg et une autonomie de 6 heures et 30 minutes.

Une alternative aux Chromebooks ?

La proximité entre le Stream 14 et le nouveau Chromebook 14 de HP (présenté la semaine dernière, voir « HP dévoile deux nouveaux Chromebooks de 11 pouces et 14 pouces ») est évidente.

La stratégie de HP est ici astucieuse : deux machines d’un même prix, similaires côté design, mais basées sur des plates-formes totalement différentes. D’un côté Chrome OS et 100 Go de stockage sur Google Drive valables pendant deux ans. De l’autre Windows 8.1 et 100 Go de stockage sur Microsoft OneDrive, valides – là encore – pendant deux années.

Reste que le Stream 14 souffre d’un défaut majeur : Windows 8.1. Ce qui peut paraître comme un avantage aux yeux de certains plombe ici cette machine. Les 2 Go de RAM risquent en effet de devenir rapidement très justes sous Windows, alors qu’ils sont plus que suffisants sous Chrome OS.

Et que dire des 32 Go d’espace de stockage ? Non seulement ils ne permettront pas de stocker des données utilisateur (heureusement un lecteur de cartes SD est présent), mais ils pourraient également empêcher l’installation d’applications Windows, le système tendant à prendre beaucoup d’embonpoint au fil des mises à jour.

Bref, là ou le Chromebook 14 est une machine Chrome OS de haut de gamme, le Stream 14 reste un notebook Windows d’entrée de gamme. Le choc des générations.

Sur le même thème

Avec le Stream 14, HP relance le marché des netbooks
HP profite d’un rebond surprise du marché du PC

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago