HP rachète pour 10 Mds d'actions et signe 2,8 Mds avec GM et l'US Air Force

Logiciels

Privé de p-dg, HP continue sur sa lancée: rachat d’actions pour 10 milliards de dollars, méga-contrats de 2 milliards avec GM (General Motors) ou encore 800 millions avec l’US Air Force. Et la présence en Ecosse est maintenue

En attendant le dénouement de l’OPA sur 3PAR (offre de rachat à 2 milliards, en concurrence avec Dell), les dossiers continuent d’avancer. La direction, en la personne de Cathie Lesjak, CEO par intérim, annonce que le conseil d’administration a donné son feu vert pour un nouveau plan de rachat d’actions. Il s’agit d’investir la coquette somme de 10 milliards de dollars. Cette initiative s’inscrit dans un programme plus large déjà mis en place.

En novembre 2009 un plan d’investissement avait déjà été validé portant sur 8 milliards, un plan dont l’exécution n’est pas encore achevée.

Selon les analystes financiers, il reste à investir une tranche d’environ 4,9 milliards.

Ces rachats d’actions visent à compenser la dilution de l’actionnariat, laquelle est due, en grande partie, à une succession de plans d’attribution de stocks-options aux salariés.

De tels investissements sont susceptibles de renforcer la cote du titre en Bourse – ce qui est particulièrement opportun après le départ brutal du p-dg Mark Hurd début août. Suite à cet événement inattendu, l’action a été fortement chahutée, perdant jusqu’à 20% en quelques séances de cotation.

Des grands contrats qui se renouvellent

L’autre bonne nouvelle pour le milieu des investisseurs, ce sont les grands contrats. Ils restent à l’ordre du jour. Ainsi coup sur coup, ces 30 et 31 août, HP annonce deux méga-contrats .

L’un avec General Motors : c’est un contrat ‘pluri-annuel’ de 2 milliards de dollars qui est renouvelé avec HP Enterprise Services pour le support du système d’information dédié à la conception et à la production du géant de

l’automobile.

“HP est l’un des plus anciens et des plus fiables partenaires de GM. Ses équipes disposent de l’expertise et de la créativité nécessaires pour nous aider à mettre en œuvre avec succès et rapidité chaque nouvelle phase de notre stratégie”, explique un dirigeant de HP.

HP doit fournir des services qui concernent:

– le développement et l’administration d’applications pour le développement de produits, la production, les services métiers, la chaine logistique OnStar…

– l’intégration d’une architecture convergée et d’une ‘roadmap‘ technologique complète pour supporter l’environnement technologique hétérogène de GM;

– l’administration de ‘mainframes’ pour les principaux systèmes internes de GM, dont le SI financier et le SI logistique

– un support sur site et un ‘service desk‘ global dans plus de 50 pays et langues

– l’administration réseau à distance pour la sécurité du réseau et des données ainsi que la vidéoconférence.

Sur ce dossier GM, les partenaires de HP sont notamment Microsoft et PWC (PricewaterhouseCoopers).

Contrat de 800 M$ avec l’US Air Force

Autre joli contrat annoncé la veille, ce 30 août: l’Armée de l’Air américaine. Il s’agit pour HP de fournir des ordinateurs de bureau, des ‘notebooks’, des écrans et quelques autres produits périphériques pour un montant de 800 millions de dollars.

Selon l’accord signé, d’une durée de 5 ans, HP s’est également engagé sur le support et la maintenance de ces équipements.

HP est un fournisseur fidèle au sein de l’US Air Force. Sur les 5 années écoulées, le géant de l’informatique lui a fourni pour 450 millions de dollars d’équipements informatiques.

“Ce contrat représente la relation exceptionnelle nouée avec l’US Air Force et le DoD [Department of Defense] au cours des décennies passées”, explique Stephen DeWitt, ‘general manager’ de la division PSG de H-P (Personal systems group).

Maintien de la présence en Ecosse: 700 emplois “service”

Autre indice du maintien des investissements, tout particulièrement en Europe: HP et le gouvernement de l’Ecosse annoncent avoir signé un ‘deal’ pour maintenir tout ou partie du site d’Erskine – l’usine de fabrication et de montage de PC et de serveurs (créée par Compaq), délocalisée en République tchèque. En compensation, ce sont 700 emplois qui sont créés sur ce site écossais situé dans le Renfrewshire, en Écosse.Il s’agit d’une subvention de 7 millions de livres Sterling pour la création d’un centre de service informatique. Pour rappel, les employés du site d’Erskine sont spécialisés dans la chaîne d’approvisionnement, les ventes par téléphone et internet, le marketing et l’assistance clientèle. Cet investissement doit faire de ce site une “plaque tournante pour le développement et la fourniture de services informatiques aux clients britanniques“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur