HP répond à Xerox : le compte n’y est toujours pas

ImprimantesPCPoste de travailProjets
hp-xerox

Les engagements de financement ne changent rien à l’affaire : l’OPA présentée par Xerox sous-valorise significativement HP, selon le fabricant de PC.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Non sollicitée, l’offre publique d’achat (OPA) présentée par Xerox ne passe encore pas. Les engagements de financement obtenus pour acquérir le groupe HP ne répondent toujours pas à ses préoccupations, selon le fabricant de PC et d’imprimantes.

Pour s’expliquer, le conseil d’administration de HP a adressé une lettre succincte, mercredi 8 janvier, à John Visentin, vice-président du conseil et CEO de Xerox. L’annonce du fournisseur de solutions d’impression, lundi, des 24 milliards de dollars d’engagements de banques pour écarter le doute quant à sa capacité à lever les fonds nécessaires au financement de son projet d’aquisition de HP, ne calme pas les inquiétudes majeures du groupe.

« Votre lettre du 6 janvier 2020 concernant le financement ne résout pas le problème clé : la proposition de Xerox sous-valorise significativement HP – et ne constitue pas une base de discussion », ont souligné Chip Bergh, président du conseil, et Enrique Lores, CEO de HP Inc.

Créer de la valeur à long-terme

Le board de HP rejette donc à nouveau l’offre d’achat à 33,5 milliards de dollars présentée en novembre par Xerox. Et refuse de négocier une transaction sur ces bases.

« Nous réaffirmons que le conseil d’administration de HP se concentre sur la création de valeur durable sur le long terme pour les actionnaires [du groupe] », a ajouté le conseil de HP dans sa lettre. Le groupe de Palo Alto « reste déterminé à promouvoir les meilleurs intérêts de tous les actionnaires de HP et à rechercher les opportunités les plus créatrices de valeur ».

De son côté, Xerox, poussé par l’investisseur Carl Icahn, a dit avoir engagé un « dialogue constructif » avec la plupart des principaux actionnaires de HP.

Il n’empêche, la direction de HP estime que Xerox n’est pas assez solide financièrement pour acquérir un groupe plus imposant que lui. Après tout, HP, firme issue de la scission en 2015 de Hewlett-Packard en deux entités, a une valorisation environ trois fois plus élevée que Xerox (27 milliards de dollars contre 8) et un chiffre d’affaires six fois supérieur.

Quant à Xerox, la multinationale considère qu’un rapprochement permettrait d’étendre le marché adressable des deux marques. Il reste à s’entendre sur les conditions. Carl Icahn, qui détient une participation de 4,2% dans HP et de 10,9% dans Xerox, est pressé de boucler.

(crédit photo : donjd2 via VisualHunt.com / licence CC BY)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT