Pour gérer vos consentements :

HP reprend la main sur le marché mondial des PC

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour le marché mondial du PC. Au cours du deuxième, un peu plus de 61,1 millions de machines ont été distribuées. Soit 4,3% de moins qu’en 2016 à la même période. Et, surtout, le plus bas résultat trimestriel depuis 2007, commente Gartner qui vient de livrer son analyse du marché. Selon le cabinet d’études la hausse du prix de nombreux composants, SSD, mémoire vive ou panneaux LCD en premier lieu, a été préjudiciable au marché.

Un recul particulièrement marqué aux Etats-Unis (-5,7% pour 14 millions d’unités) malgré une dynamique positive sur le segment B2B. L’Asie suit la tendance : -5,1 %, à 21, 5 millions de PC. La région EMEA limite la casse à -3,5% pour 17 millions de machines. Le déclin est particulièrement notable au Royaume-Uni sur fond d’incertitude liée aux élections générales.

HP profite du recul

Paradoxalement, le recul profite à HP, seul constructeur parmi le haut du tableau, avec Dell, à afficher une croissance. De 3,3% pour 12,7 millions de ventes en l’occurrence. Le constructeur californien signe son retour à la première place du classement qu’il ravit à Lenovo après cinq ans d’occupation.

Alors que le groupe de Meg Whitman, notamment porté par sa performance commerciale en Amérique du Nord, gagne 1,6 point de part de marché (avec 20,8 %), celle de son rival chinois accuse un repli de 0,9 point à 19,9 %, pour moins de 12,2 millions de PC livrés (-8,4%). Un déclin qui, d’après Gartner, reflète une stratégie portée sur l’optimisation des marges.

Dell se maintient

En croissance pour le cinquième trimestre consécutif, Dell se maintient au troisième rang, avec 9,56 millions de PC (+1,4%), soit 15,6% du marché (+0,9 point). C’est plus serré entre Apple (+0,2 point avec 4,236 millions d’unités), Asus (-0,4 point pour 4,036 millions) et Acer (-0,6 point à 3,85 millions), indique ITespresso.fr.

A noter que les chiffres du Gartner incluent les desktops, les notebooks et les « ultramobiles premium » (comme les Surface de Microsoft) mais pas les Chromebooks alors que leurs livraisons progressent (de 38 % en 2016 contre une baisse de 6% pour le reste du marché). « Ils ont une influence modérée sur le marché des PC », justifie l’analyste. Jusqu’à quand ?


Lire également
Gartner prévoit un rebond des ventes de PC en 2018
Inattendue : les ventes de PC remontent en Europe
La part de marché de Windows 10 stagne au mois de juin

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

7 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

8 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

9 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

12 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

14 heures ago