HP s’attaque aux consommables anonymes

Régulations

Les fabricants d’imprimantes font face aux consommables alternatifs et systèmes de remplissage des cartouches, qui leurs grignotent lentement mais sûrement des parts de marché. HP réagit et contre-attaque?

Hewlett-Packard a déposé deux plaintes aux Etats-Unis contre des sociétés qui commercialisent des systèmes de recharge de cartouches d’encre. InkCycle est accusé par HP d’avoir violé des brevets relatifs à ses cartouches, et RhinoTek de publicité mensongère, ce dernier aurait présenté des cartouches rechargées comme des cartouches originales neuves !

Le marché des imprimantes est assimilable à celui des consoles de jeux vidéo? Les consoles sont vendues à prix coûtant, leurs fabricants gagnent de l’argent avec les jeux. Pour les fabricants d’imprimantes, la démarche est proche : d’abord vendre l’imprimante àprix cassé, pour ensuite vendre des consommables à fortes marges. Ce marché des consommables est autrement plus lucratif que celui des imprimantes elles mêmes, et il est renouvelable ! En particulier pour HP, qui a la réputation de vendre ses cartouches? cher, même si la tête d’écriture est livrée avec la cartouche. Et ce prix, jugé exagéré par bien des utilisateurs, attire les industriels capables de proposer des solutions alternatives plus économiques, en marque blanche par exemple, voir franchement économiques, avec les systèmes de remplissage d’encre. Si dans le premier cas les cartouches sont généralement fabriquées sous licence du constructeur, dans le second, le marché leur échappe totalement ! Mais surtout il présente un sérieux risque technologique s’il n’est pas pratiqué par des professionnels, et encore? En Europe, le marché s’est plutôt orienté vers les cartouches génériques, qui représenteraient environ 30% du marché. Aux Etats-Unis, la pratique de la recharge des cartouches est plus répandue, et représenterait environ 15% du marché. La vente de consommables est une partie intégrante et essentielle du modèle économique des fabricants d’imprimantes. On comprend donc mieux leur réaction face au manque à gagner des pratiques alternatives, qui cachent des disparités importantes entre le marché occidental plus qualitatif, et le marché asiatique où les encres de faibles qualité dominent une approche plus économique. En revanche, on n’oubliera pas que les pratiques des fabricants d’imprimantes ne sont pas non plus déniées parfois de certains? ‘abus’. Des pratiques auxquelles HP n’échappe pas avec l’électronique embarquées sur les cartouches pour en bloquer l’usage selon la consommation ou une date limite de consommation ! (lire notre article)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur