HP se concentre sur les serveurs Itanium

Régulations

Ce 9 février, Hewlett Packard a présenté les grandes lignes de son architecture “Enterprise Adaptive” qui résume pour les 7 ans à venir (!) sa stratégie “processeurs 64 bits”

Premier indice de sa nouvelle stratégie, la gamme des serveurs du constructeur se concentre sur le proceseur Itanium. HP pose comme brique fondatrice la ”

standardisation“, d’où la simplification de sa gamme qui doit permettre de réduire les coûts. Itanium sur les serveurs Integrity Il est temps de récolter des années de développement! L’architecture 64 bits Itanium d’Intel a, en effet, été en partie développée par HP. Un nouveau modèle Integrity est annoncé en entrée de gamme: le HP rx1600. Doté de deux processeurs Intel Itanium 2 de faible voltage, en haute densité, ce serveur ‘Risc’ offre la possibilité de concentrer 40 serveurs sur un rack de 2 mètres! Le modèle HP Integrity rx2600: avec plus de mémoire, plus de capacité d’entrée/sortie, sur processeurs Itanium 2, répond aux attentes des plus gourmands. Ces serveurs peuvent ainsi servir de n?ud (node) aux clusters HP XC6000 Linux, qui peuvent être portés à 512 nodes. Plus de 1.500 applications et outils ont été référencés sur la gamme Integrity, en environnement HP-UX, Linux ou Windows. Ce chiffre devrait doubler avant l’été, en particulier avec l’intérêt affiché de nombreux éditeurs indépendants. Dans l’immédiat, un tiers des serveurs Integrity Superdome ont adopté Windows Server 2003 de Microsoft. Parallèlement, toujours dans la ligne Integrity, HP annonce la disponibilité de la version 8.1 de son système d’exploitation Open VMS, sur lequel 280 SSII ont développé 600 applications. SuSE Linux Enterprise Server 8 est aussi annoncé sur les gammes Integrity et Proliant. Evolutions de la gamme HP 9000, architecture PA-Risc Ces serveurs 9000 se dotent du nouveau module dual processeurs PA-8800, annoncé comme 50% plus rapide que son prédécesseur PA-8700. Ce système partage nombre de composants avec la ligne des serveurs Integrity, ce qui devrait faciliter les migrations vers de futures plates-formes. HP-UX tourne sur les serveurs PA-8800 ainsi que PA-8700, pour lesquels une évolution vers son successeur est prévue. Unix reste un marché important pour HP comme pour IBM, et les rares acteurs majeurs de ce marché entendent conserver cet OS si rémunérateur, que Linux ne pourra pas détrôner avant longtemps. Le fabricant anticipe le passage du PA-8800 soit vers le futur PA-8900 en architecture PA-RISC, ou alors vers les serveurs Integrity sur base Itanium. En attendant, le PA-8800 se décline sur 2 à 32 voies, mais reste éloigné de la gamme HP 9000 Superdome qui se dote d’un nouveau 128 voies.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur