HP Software Universe 2004 : OpenView automatise

Régulations

HP OpenView Automation Manager optimise automatiquement les configurations de services et les applications, une brique stratégique dans la stratégie d’Adaptive Enterprise

Entre systèmes et applications, HP déploie OpenView, un ensemble de solutions et services pour assister les services informatiques dans la gestion de leurs systèmes d’information. Au sein des solutions HP, OpenView génère plus d’un milliard de dollars de revenus, en augmentation de 44%, avec plus de 100 nouvelles solutions apparues en 2004.

Et HP franchit un nouveau pas avec OpenView Automation Manager, un outil destiné à l’optimisation automatique des configurations de services et des applications. L’objectif est clair, réduire les temps entre la ‘business décision‘ et les applications IT. L’acquisition de Consera et de Novadigm en 2004 est venue renforcer les technologies développées par HP Labs. La combinaison de ces technologies permet d’exploiter les informations critiques de l’entreprise afin d’affecter des ressources IT. L’automatisation est pilotée à partir des priorités professionnelles de l’entreprise, des modèles dynamiques qui apportent des réponses en temps réel, mais qui ne sont pas gérés par des scripts, afin de réduire le temps entre la décision et l’implémentation technologique du changement, et en filigrane de réduire les coûts. “Il y a un an, HP a annoncé sa stratégie de recentrer le logiciel de gestion des processus de collecte d’information de gestion vers les processus de conversion en temps réel des données de gestion en aperçu de ce que l’entreprise peut faire afin de servir ses besoins de changements professionnels” a déclaré Cesare Capobianco, vice-président et directeur général de la division Software Global Business pour l’EMEA. “Aujourd’hui, nous mettons en place cette stratégie avec des solutions qui étendent l’automatisation intelligente afin d’aider les responsables informatique à allouer de manière significative les ressources IT et faire évoluer le ratio des dépenses de la maintenance vers l’informatique“. Et c’est là que la stratégie commerciale d’HP prend forme ! Globalement, les CIO ont à gérer deux types de budgets: l’infrastructure et les applications. Sur le total dépenses, pour l’infrastructure les dépenses de maintenance représentent 42% du budget, et seulement 5% pour l’innovation, tandis que sur l’applicatif, la maintenance représente 30% et l’innovation 23%. L’innovation reste la part la moins importante pour les services informatiques, alors qu’elle est l’un des moteurs principaux des acteurs de l’informatique, comme HP, et surtout une source de revenus à forte marge. L’idée d’HP est donc simple : en proposant aux entreprises un outil d’automatisation des processus, analyses, de reporting puis d’optimisation, donc de réduction des temps et de gestion des ressources, HP compte bien obtenir une réduction des dépenses de maintenance ? dont une grande partie partenariale lui échappe ? au profit d’un basculement budgétaire vers l’acquisition d’innovation. Objectif à risque, l’entreprise cherche à réduire ses coûts, pas à faire des aménagements budgétaires ! A l’exception sans doute des technologies de serveurs ‘blade‘ sur lesquelles OpenView Automation Manager prend toute sa dimension par l’optimisation de l’intégration, mais aussi de la virtualisation, autre investissement stratégique d’HP (lire nos articles).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur