HP star des PDA, Nokia roi des ‘smartphones’

Régulations

Mais les ventes mondiales des assistants personnels s’écroulent

En zone EMEA (Europe, Afrique et Moyen Orient), les ventes de ces assistants personnels ont bondi de 56% au quatrième trimestre, selon Canalys. Plus d’un million d’unités ont été vendues en trois mois.

Principal facteur de ce nouveau souffle: les fonctions de géo-localisations (GPS) qui ont séduit massivement les consommateurs. Malgré cela, les ventes mondiales de ces appareils ont chuté en 2003. Selon IDC le repli est de 17,9% pour totaliser 10,4 millions d’unités vendues, contre 12,6 millions en 2002. Les consommateurs préfèrent désormais se tourner vers des mobiles/assistants personnels comme les Smartphones. Pour le deuxième trimestre d’affilée, HP ravit en zone EMEA la place de leader à Palm avec 33% du marché. Les ventes de Palm ont de leur côté reculé de 19%, le constructeur ne détient plus que 25% du marché. Une véritable descente aux enfers. Le leadership de Hewlett-Packard est une bonne nouvelle pour Microsoft dont le système d’exploitation dédié équipe les modèles d’HP. Déception pour Microsoft Par contre, si la firme de Redmond a des raisons de se satisfaire du marché des PDA, c’est plutôt la soupe à la grimace en ce qui concerne le marché des ‘smartphones’. Ces mobiles intelligents, dotés d’appareils photos et ayant des fonctions multimédias ont été les stars des fêtes de fin d’année (2,2 millions d’unités vendues en trois mois). Sur ce marché, Nokia consolide sa première place avec 78% des ventes et 84% de part de marché. Les combinés du finlandais sont équipés de l’OS Symbian (soutenu par le constructeur) qui fait également fonctionner les modèles de Sony-Ericsson. Au total, Symbian équipe 92,5% des ‘smartphones’ vendus en zone EMEA. Microsoft, qui tente depuis de longs mois d’imposer son OS Windows Mobile aux constructeurs de téléphones, n’a donc pas gagné de parts de marché malgré un accord signé avec Motorola. Mais ce dernier a vu la sienne reculer de 6,7% à 6,4%. Par ailleurs, le numéro un mondial du logiciel s’est fait recaler par Vodafone, premier opérateur mondial, qui estime que Windows Mobile n’est pas encore au point pour les services 3G qui devraient être lancés cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur