HP pourrait supprimer jusqu’à 16 000 postes supplémentaires

Régulations
HP Logo

Malgré des résultats trimestriels encourageants, HP décide d’accélérer son programme de suppression de postes. De 11 000 à 16 000 salariés de la firme devraient en faire les frais.

HP anticipe-t-il un peu vite la baisse de son activité ? Nous sommes en droit de nous le demander ce matin. La firme profite en effet de résultats légèrement plus bas que prévus pour opérer de nouvelles coupes massives dans ses effectifs.

Les données du dernier trimestre d’activité de la firme, clôt fin avril, sont pourtant correctes, avec un chiffre d’affaires en baisse de 1 % par rapport à la même période de l’année 2013, à 27,3 milliards de dollars. Seul bémol, les analystes s’attendaient à 27,4 milliards de dollars.

Notez que la plupart des branches de la société sont en baisse : impression, -4 %, entreprises, -2 %, logiciels, stable. Seule l’activité PC grimpe, avec une hausse de 7 % (+12 % pour les professionnels, -2 % pour les particuliers).

Le bénéfice net progresse de 18 %, à 1,3 milliard de dollars. Le gain par action gagne pour sa part 20 %, à 66 cents. HP s’attendait à un chiffre compris entre 62 et 66 cents par action.

11 000 à 16 000 postes en moins

Ajoutez à ceci 1,1 milliard de dollars retournés aux actionnaires (sous la forme de dividendes ou de rachats d’actions) et une trésorerie qui grimpe de 1 milliard de dollars. Bref, des résultats plutôt positifs pour la firme américaine, malgré une activité en légère baisse.

HP décide toutefois d’intensifier son programme de suppression de postes. La société souhaitait en éliminer 34 000 (voir « HP passe à 34 000 le nombre de ses suppressions de postes ») : il y a en aura maintenant entre 11 000 et 16 000 de plus. La facture commence à être salée pour les salariés.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – HP : du garage à la multinationale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur