HP dans le viseur de Xerox ?

Vers une fusion entre Xerox et HP ?

Le premier aurait des vues sur le second*. Une « banque majeure » serait prête à lui apporter son soutien pour monter un deal en cash et en actions.

La valorisation actuelle de HP avoisine 27 milliards de dollars ; celle de Xerox, 8 milliards.

Les deux groupes sont en phase de restructuration.

Du côté de HP, on a récemment annoncé la suppression de 7 000 à 9 000 postes (soit environ 15 % de l’effectif) d’ici à fin 2022.

Xerox s’est pour sa part réorganisé, cet été, sous le prisme d’une holding.
Il vient, en outre, de trouver un accord avec Fujifilm pour mettre un terme à une joint-venture quasi soixantenaire*. Cette dernière commercialise des copieurs et des imprimantes en région Asie-Pacifique.

Ledit accord solde aussi un procès que Fujifilm avait intenté à Xerox pour rupture de contrat.
En toile de fond, une fusion avortée entre les deux groupes. Les investisseurs activistes Darwin Deason et Carl Icahn s’y sont opposés avec succès, au nom d’une sous-valorisation de Xerox.

Sur son dernier exercice, la firme de Norwalk a dégagé 9,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires (dont 5,6 milliards issus de la fourniture de services), pour 361 millions de bénéfice net. Son action cote à un peu plus de 36 dollars, contre 20 dollars en début d’année.

HP a engrangé, dans le même laps de temps, 58,5 milliards de dollars de revenus, dont près des deux tiers tirés de la vente de PC. Le bénéfice opérationnel, en revanche, provient essentiellement (à 70 %) des imprimantes.
La trajectoire en Bourse est moins favorable que pour Xerox : de 20,63 dollars en début d’année, l’action est passée à 18,40 dollars.

Photo d’illustration © donjd2 via VisualHunt.com / licence CC BY