HPE va exiger que ses équipes sur site soient vaccinées

Hewlett Packard Enterprise (HPE), après d’autres multinationales américaines, dont Microsoft, Google, Facebook et Netflix, veut imposer la vaccination à ses équipes présentes sur site.

Antonio Neri, CEO de HPE, l’a annoncé mardi sur Twitter : « HPE exigera que tous les membres de l’équipe, les prestataires et les visiteurs soient entièrement vaccinés comme condition pour entrer sur nos sites et assister à des événements commerciaux lorsque la loi le permet. »

Les 59 400 employés de HPE répartis sur 112 bureaux dans 48 pays seraient concernés.

Qu’en serait-il en France ?

En France, comme l’a souligné Le Monde en mars dernier, « en l’état actuel du droit, le vaccin contre le Covid-19 ne figure pas au nombre des vaccins rendus obligatoires par le code de la santé publique. » Seul l’État peut rendre la vaccination obligatoire pour toute ou partie de la population. « Par conséquent, en vertu de l’article R. 4426-6 du code du travail, la vaccination en entreprise ne peut qu’être recommandée par l’employeur sur proposition du médecin du travail. »

Outre-Atlantique, Antonio Neri a lui-même été testé positif au Covid-19 l’an dernier. Rétabli depuis, le dirigeant dit avoir pris la décision de conditionner l’accés aux bureaux de HPE à la vaccination « dans le meilleur intérêt de notre entreprise, des membres de notre équipe et des communautés que nous servons, qui dépendent toutes de notre capacité à nous adapter et à diriger. »

Et d’ajouter : « il est maintenant clair que la [pandémie] de Covid-19 va être avec nous pendant un certain temps et que le retour à la normale exigera plus que des masques et de la distanciation. »

(crédit photo © HPE)