Pour gérer vos consentements :

Hewlett Packard Enterprise (HPE) mettrait un terme à OpenSDN, sa plate-forme de pilotage du réseau par logiciel (Software Defined Networks) proposée en direction des opérateurs et fournisseurs de services Cloud. Une information révélée par The Register qui a mis la main sur une note interne de la firme californienne. Signée de Sarwar Raza, responsable produit, et Jacques Rames, à la direction des ventes mondiales des solutions SDN/NFV, le message confirme que l’arrêt de la commercialisation de OpenSDN « entre en vigueur immédiatement ».

Arrêt immédiat de la commercialisation

Les équipes de ventes, à qui s’adressait l’e-mail interne, ont reçu l’ordre d’arrêter les démonstrations de la plate-forme ainsi que les installations de prototypes (PoC). Les activités d’intégration en cours avec des partenaires vont être purement et simplement stoppées. Les salariés sont, eux, invités à répondre aux clients que HPE a « cessé le développement de OpenSDN et offre maintenant des solutions de partenaires en remplacement ».

La plate-forme comprend un ensemble de sous solutions dont le contrôleur réseau (OpenSDN 1.0 Data Center Networking Controller), la gestion VPN (OpenSDN SD-VPN) et les solutions OpenSDN SFC (Service Function Chaining). Issu de l’offre NFV du géant américain, OpenSDN s’inscrivait comme une fabric de virtualisation du réseau de classe OpenDaylight, offrant la capacité aux opérateurs de déployer rapidement de nouvelles applications, de délivrer des services personnalisés et, globalement, d’accroitre les performances du réseau, notamment en facilitant sa visibilité. Aucune solution alternative n’est prévue pour assurer la suite de l’offre.

Pas d’impact sur l’Open Source

HPE entend donc visiblement sortir du marché des offres SDN pour les opérateurs. Une initiative justifiée en regard des « considérations commerciales et financières » de l’entreprise. Laquelle a affiché un nouveau résultat en recul au premier trimestre. L’offre n’était visiblement pas des plus prisées par les clients du géant californien qui décide donc aujourd’hui de concentrer ses efforts sur d’autres priorités. Ce qui n’empêche pas la page de l’offre OpenSDN d’être toujours en ligne à l’heure de la rédaction de cet article.

La décision n’entraînerait en revanche aucun impact significatif sur les développements Open Source de l’entreprise. « HPE continue de diriger la communauté NFV OPNFV et a significativement contribué aux grands projets Open Source ces dernières années, indique la note. Notre décision n’est pas basée sur le mérite ou non de solutions Open Source ou propriétaires. HPE continue de prendre en charge les solutions ouvertes, normalisées ainsi que les meilleures solutions partenaires en fonction des besoins spécifiques des clients. »


Lire également
HPE s’offre le stockage flash de Nimble Storage
Gilles Thiebaut, HPE : « le modèle du supermarché de l’informatique est mort »
Serveurs : pour son Cloud, Microsoft boude HPE

Crédit photo : Reynald Fléchaux

Recent Posts

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 heures ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

24 heures ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

1 jour ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

1 jour ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

1 jour ago

Microsoft tancé sur la fin des connecteurs Office dans Teams

Microsoft va supprimer les connecteurs Office pour Teams au profit des workflows Power Automate. Délai…

2 jours ago