Serveurs ProLiant : HP enterre l’accès libre et gratuit aux mises à jour !

CloudServeurs
HP ProLiant Gen8, l'atout ProActive Insight...

Fini l’accès libre et gratuit… A partir de ce mois de janvier, seuls HP et ses partenaires autorisés pourront recevoir et installer les mises à jour des systèmes Proliant. Une politique source de difficultés avec les contrats de maintenance multi-sites

Révélés par notre confrère britannique The Register, les changements apportés par HP dans ses processus de mise à jour des firmware et des SPP (Service Pack for ProLiant) des systèmes serveurs Proliant risquent de faire grincer des dents… et au contraire de satisfaire l’écosystème autorisé du constructeur !

Concrètement, l’accès à ces mises à jour sera réservé aux équipes de HP, aux clients clairement identifiés et aux partenaires autorisés. Qui plus est la garantie associée à ces produits ne sera reconnue que sur présentation du numéro de série du produit, ou d’un ID Service Agreement actif.

Cette pratique n’est pas nouvelle dans l’industrie, Cisco, IBM et Oracle l’ont déjà intégrée dans leur règlement.

Sus aux mainteneurs non autorisés…

Dans un premier temps, l’objectif de HP est de couper l’herbe sous le pied aux fournisseurs de services de support qui ne sont pas agréés, et qui, généralement, pratiquent du discount sur les tarifications officielles de HP et de son réseau de distribution.

Avec la nouvelle politique, ces services de maintenance non reconnus ni agréés ne pourront plus obtenir les mises à jour gratuites du firmware des serveurs ProLiant.

Dans un second temps, HP espère redonner un peu de souffle à son écosystème partenarial et privilégier la relation qu’il entretient avec lui. Le constructeur souhaite faire reconnaitre ainsi la compétence et l’expertise de ses partenaires autorisés, et inciter ses clients à être plus vigilants lorsqu’ils vont signer un contrat de maintenance de leurs équipements.

La démarche risque de devenir sensible sur les contrats de maintenance multi-sites, négociés auprès de la DSI généralement par des partenaires en bonne et due forme de HP, mais relayés dans des coins plus ou moins reculés par des opérateurs dont le positionnement risque de poser problème, car ces acteurs, souvent les seuls relais localement acceptables, ne sont pas toujours agréés par le constructeur… De quoi complexifier la tâche déjà ardue des mainteneurs globaux !


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur