HSDPA: le marché pénalisé par le manque de terminaux

Régulations

Mais la croissance devrait fortement s’accélérer à partir de 2008, estime Informa Telecoms & Media

La sauce de la téléphonie mobile 3G commence à prendre en Europe. Si les offres UMTS séduisent (2 à 2,5 millions d’abonnés en France), le nombre de clients ne compense pas encore les colossaux investissements réalisés par les opérateurs pour lancer cette technologie.

Vont-ils rentrer dans leurs frais ? Pour y parvenir, les industriels du secteur lancent actuellement le HSDPA, ou 3,5G(évolution plus rapide de la 3G) qui permet plus de débits et plus de confort. Suffisant pour élargir le marché et atteindre le mass-market ? Pour Informa Telecoms & Media, cela prendra un peu de temps. L’institut d’études britannique estime que la croissance actuelle du HSDPA est freinée par un manque de terminaux et de contenus dédiés. Il souligne que les offres HSDPA ne sont pour l’instant disponibles qu’à travers des cartes PC à connecter à un laptop. Autant d’éléments qui brideront le marché encore un ou deux ans, estime Informa Telecoms & Media qui table sur un véritable décollage en 2008 avec de véritables combinés dédiés et compatibles. L’institut prévoit ainsi un marché de 300 millions d’abonnés 3G+ en 2011 contre 2 millions aujourd’hui. A cette date, 85% des appareils HSDPA seront des mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur